Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 15:01

En plus de notre comportement de pécheurs, nous sommes confrontés à un autre problème : notre cœur est mauvais. Nous sommes misérables, non seulement en raison de ce que nous faisons, mais aussi en raison de ce que nous sommes. Adam, le premier homme, avait été créé juste et saint. Mais dès qu'il a chuté, il est devenu un pécheur.

   

De même que la semence d'un mauvais arbre produit toujours un autre mauvais arbre identique, ainsi, tous les descendants d'Adam ont été conçus dans le péché. “Par la désobéissance d'un seul homme, beaucoup ont été rendus pécheurs” (Romains 5 :19).

    

Le Seigneur Jésus a parlé de la corruption de notre cœur. Il a dit : “Car c'est du dedans, c'est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie” (Marc 7 :21-22).

   

Le cœur de l'homme est comme une source de laquelle s'écoulent toutes les impuretés qui nous polluent. Notez bien que Jésus n'a pas dit que ces impuretés étaient provoquées par les pressions de la société, ou les imperfections de notre éducation. La psychologie moderne part du principe que le cœur de l'homme est fondamentalement bon.

   

Mais notre Maître désigne notre cœur comme la source de tous nos maux : “Car c'est du dedans, c'est du cœur des hommes, que sortent” les péchés et l'iniquité.

Nous pouvons nous féliciter de toutes les “bonnes œuvres” que nous accomplissons. Mais nous avons besoin de réaliser que même les actions apparemment nobles, si elles sont accomplies par un être humain qui n'est pas sauvé, procèdent d'un mauvais cœur.

   

L'Écriture nous le dit : “Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant : Qui peut le connaître ?” (Jérémie 17 :9). Qu'attendez-vous d'un cœur mauvais ? Des bonnes, ou des mauvaises œuvres ? Jésus nous donne la réponse : “Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?” (Matthieu 7 :16). Sûrement pas !

    

Ne pensez donc pas que vous êtes capable de plaire à Dieu. Ne vous imaginez pas que vous aurez vous-même la force, si vous le décidez, de vous détourner du péché pour obéir à Dieu. De même que le ver de terre craint la lumière et s'enterre profondément dans les ténèbres du sol, ainsi en est-il du pécheur : il s'enfuit loin de la clarté de la gloire de la majesté de Dieu. “Selon qu'il est écrit : Il n'y a point de juste, pas même un seul ; nul n'est intelligent, nul ne cherche Dieu” (Romains 3 :10-11).

 

Vous ne pourriez jamais venir à Christ pour être sauvé, si Dieu ne vous attirait pas à Lui par Sa grâce. “Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire” (Jean 6 :44).

Je ne serais pas surpris si vous rejetiez toutes ces accablantes vérités. Vous pourriez protester, et vous exclamer : Je ne suis pas si mauvais ! Je veux bien admettre que j'ai commis quelques fautes. Mais il est ridicule de dire que je mérite l'Enfer pour cela.

   

Je ne crois pas non plus que mon cœur soit mauvais. Le fond de ma nature est bon. Si je le voulais, je pourrais obéir à Dieu”. Un tel langage ne ferait que confirmer les ténèbres et la séduction dans lesquelles est plongé votre cœur. Tous ceux qui parlent ainsi ne rejettent pas l'opinion d'un homme, mais le jugement que Dieu prononce sur eux.

  

Cher ami, quelle opinion avez-vous de vous-même ? Étés-vous coupable, ou non ? Étés-vous bon, ou mauvais ? J'espère que Dieu vous accordera la grâce d'être honnête avec vous-même. Vous dépendez complètement de Dieu pour avoir un cœur nouveau, et pour être libéré du poids de votre dette et des fausses espérances.

 

L'Évangile est une bonne nouvelle pour tous les pécheurs : “C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs” (1 Timothée 1 :15). Toutefois, avant de vous parler de la rédemption offerte par Jésus-Christ, je dois vous mettre en garde contre certaines voies qui vous promettent la vie, mais qui mènent en fait à la perdition.

 

Auteur, Joe Mizzi. Traduction, Henri Viaud-Murat.

Dans ce blog présenté en 12 articles  

Partager cet article

Repost 0
Salvatore Comisi - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Salvatore Comisi
  • Le blog de Salvatore Comisi
  • : Poésies, études de la Bible et articles sur tout ce qui concerne à la chrétienté du premier siècle à nos jours
  • Contact

Recherche

Liens