Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 10:25
Du Big Ben à l’Expulsion de tous les Juifs de la Terre Sainte

 

12/12 Fantacronologie événements, Continuation et fin de l’étude Théologique sur Genèse 1 - 11 Une vision de l'histoire en 12 articles

De http://www.fmboschetto.it/religione/libri_storici/introd.htm

 

du Big Ben à

l'Expulsion par Adrian de tous les Juifs de la Terre Sainte

À la demande d'une amie, passionnée de culture juive, j’ai voulus essayer à «historiciser» la plupart des traditions, des légendes non contenues dans le texte biblique. En fait, tous les événements qui vont de la vocation d'Abraham jusqu'au règne de David, tout en n’étant «historiques» dans le vrai sens du terme, parce qu'ils n’ont pas une histoire (comme celle que j’ai inventé ci-dessous) et des preuves archéologiques irréfutables (par exemple, une œuvre artefact du XIIIe siècle av. JC ou il y aurais gravé le nom de Moïse), sont «historiquement vérifiables » dans le sens où ils prennent place dans un contexte historique et culturel qui a été tracée et reconstruit par les archéologues, comme indiqué par Werner Keller dans son classique "La Bible avait raison" (si vous ne l’avez pas encore lu, je vous le recommande).

Et voici ma proposition absolument «utopique»:

Il y a 14 milliards d'années le Big Bang naissance de l'univers à partir de rien.

Il y a 220 millions d’années: la Terre Sainte émerge des eaux de la Téthys.

4 millions d'années dans la Corne de l'Afrique Australopithèques afarensis, est le plus ancien hominidé qui est placé dans la lignée de l'homme moderne.

9929 Fondation de Jéricho. La Terre Sainte est devenu un duché de l'empire d'Atlantide sous le nom de Hananide avec capitale Jéricho.

3544 av. JC: une inondation violente dévaste la basse Mésopotamie. Selon certains, c’est le «déluge» mentionné par la Bible et les poèmes babyloniens.

3187 av. JC: unification de la Haute et la Basse Égypte par Narmer, fondateur de la I° dynastie de l'Ancien Empire Égyptien.

2675 av. JC: Mort de Gilgamesh, roi d'Uruk dont la tradition va lui attribuer une nature semi -divine. Ses entreprises vont influencer la rédaction du texte biblique.

2370 av. JC: Sargon le Grand, fondateur de l'empire d'Akkad, conquis Jéricho. Canaan, le légendaire général de Sargon, régit la Terre Sainte, qui à cause de lui on l’a appelé le pays de Canaan, et ses habitants des Cananéens.

2201 av. JC: le roi semi divin Nimroud, dit "le roi chasseur", a fondé la ville de Babylone ("Porte de Dieu") et construis la ziggourat ou la Tour de Babel. Les Juifs expliquent le nom de la ville (qui est considéré comme une traduction du sumérien Ka- dingir- ra) avec le mot «confusion», en référence aux nombreuses langues dont on entendais parler.

2131-2024 av. JC Troisième dynastie d'Ur. Au cours de cette période dans la ville sumérienne s’établit la colonie fondée par le sémitique

Eber, l'ancêtre légendaire de Abraham et éponyme des Juifs (dont le nom signifie "au-delà" de l'Euphrate).

2048 av. JC: Montouhotep fondé la XI° dynastie et le Moyen Empire égyptien, une époque de grande splendeur.

1868 av. JC:

naissance d'Abraham ("Père Tout -Puissant") à Ur, en ces jours la, sur le golfe Persique.

1848 av. JC : Terah, père d'Abraham, conduit sa tribu d'Ur à Haran dans le nord de la Mésopotamie (la Carré romain où Crassus est tué en 53 av. JC)

1832-1780 av. JC règne d'Hammourabi de Babylone.

1829 av. JC: par ordre divin, Abram et son épouse Saraï ("princesse") et son neveu Lot se déplacent dans le pays de Canaan, où vont devenir amis des Amorites qui y vivent, dirigés par Mambré.

1824 av. JC: pour échapper à une grave famine, Abram et Saraï se déplacent en Égypte à la cour de Pharaon Amenemhat I (XIIe dynastie), qui prend Sarai comme concubine.

Abraham la libère par la force et s’enfuit dans les montagnes de la Syrie, puis de retour en Terre Sainte s’installe au chêne de Mambré, près de la ville actuelle de Hébron.

Lot va vivre à Sodome, au sud de la mer Morte.

1821 av. JC: Hammourabi de Babylone (l'Amraphel de Genèse 14: 1) envahit la Terre Sainte avec ses alliés, le roi Arioch de Larsa et Codorlaomer roi d'Élam, pour saisir les riches routes caravanières vers l'Égypte. Sodome est brûlée et Lot fait prisonnier avec toute sa famille. Abraham s’allie avec le sodomites, avec les Amorites et les Hittites, et dans la bataille de Damas va vaincre Hammourabi et l'oblige à rendre le butin et les prisonniers en échange de la vie et de son retour en Mésopotamie.

Rencontre entre

Abraham et Melchisédech ("Roi de Justice"), le premier roi de Jérusalem et monothéiste comme lui, qui le bénit.

1817 av. JC: alliance ("Berit") entre Dieu et Abraham. En s’unissant à Agar, l'esclave égyptienne de Saraï donné à elle par le pharaon,

Abraham génère Ismaël ("Dieu entend"), l'ancêtre des Arabes ("Il est comme un âne sauvage, sa main sera contre tous..» Genèse 16: 12)

1805 av. JC: destruction de Sodome et Gomorrhe par une météorite, après la vaine intercession de Abraham avec Dieu Lot est sauvé et donnera origine aux peuples des Moabites et les Ammonites..

1804 av. JC:

naissance de Isaac («sourire»), fils d'Abraham et Saraï. Nouvelle alliance entre Dieu et Abraham, à qui change le nom qui signifie «père d'une multitude», tandis que Saraï reçoit le nouveau nom de Sara («reine»). Institution de la circoncision des nouveau-nés.

1785 av. JC: échec de sacrifier Isaac sur le mont Moriah, aujourd'hui, le Mont du Temple à Jérusalem.

1770 av. JC: Naissance d'Edom ("Rouge") et Jacob ("talon"), fils d'Isaac et Rebecca ("Celle qui séduit par ses grâces.")

1766 av. JC: la mort d'Abraham, enterré avec Sarah dans la caverne de Macpéla, dans le champ d'Ephron le Hittite, près d'Hébron.

1744 av. JC: pour échapper à la vengeance de Edom à qui il a volé le droit d'aînesse avec une série de subterfuges, Jacob s’enfuit en Mésopotamie supérieure. En chemin, il a fondé le sanctuaire de Béthel ("Maison de Dieu") à la même place de la célèbre vision de l'échelle qui relie le ciel et la Terre (Béthel sera le lieu privilégié de culte du Royaume du Nord).

Entré à Haran il se met au service de son oncle Laban, et marie les filles:

Lia ("Génisse») et Rachel ("mouton"), celle qui, comme le dit Dante, «jamais déroute / son miroir, et s’assoit toute la journée. / 'Elle est dans ses beaux yeux voient vague. "(Purgatorio. XXVII, 104-106).

1736 av. JC: naissance de Ruben («Regardez, un fils!"), Le fils aîné de Jacob et Léa.

1729 av. JC: Naissance de Joseph («Dieu ajouter" un autre fils), dit le rêveur, le fils aîné de Rachel.

1724 av. JC: Jacob retourne à la terre de Canaan, et se réconcilie avec Edom. Au torrent de Jabbok, affluent de gauche du Jordan, se bat avec un homme mystérieux (identifié par les Cananéens avec la divinité tutélaire de la voie d'eau) qui lui paralyse le nerf de la cuisse puis, le bénit et change le nom en Israël ("lutter avec Dieu"), "parce que tu as lutté avec Dieu, et tu as gagnez! »

1723 av. JC: Jacob s’installe à Sichem, mais le fils du roi Hamor fait violence à sa fille Dina. Pour se venger, ses frères Siméon et Lévi détruisent la ville avec leurs hommes. Pour éviter la vengeance des Cananéens, Jacob est contraint à une fuite fatigante et dans les montagnes de Judée; son épouse favorite Rachel, enceinte, ne résiste pas à l'effort et est morte prés de Bethléem, donnant naissance à un fils qu'elle appelât Benoni, «fils de ma douleur." Jacob lui change son nom en Benjamin, «fils de ma main droite" (c’est à dire, de la chance) et comme punition enlève à Siméon et Levi le droit d'aînesse, après qu'il l’avait déjà enlevé au premier-né Ruben, coupable de s'être uni à Bila, esclave de Rachel et concubine de son père.

1720 av. JC: l'invasion des Hyksos en Égypte, dans les montagnes de la Syrie (du khesut égyptien Hékaou, "roi des terres»). Ils ont mis fin à l'Empire du Milieu et commencent la deuxième période intermédiaire, avec capital Avaris (Tanis).

1712 :av. JC les frères de Joseph, envieux du prestige acquis aux yeux de son père, qui lui a décerné le droit d'aînesse même se il n’est que le onzième dans la ligne de succession, ils le vendent à des marchands Ismaélites qui l'entraînent en esclavage en Égypte.

1707 av. JC: en s’unissant avec son beau - Père Juda, Tamar la belle - fille, veuve de son fils Er et aussi de Onan, accouche de Fares et Zerah; avec Fares commence une descendance qui donnera la maison royale de David et de Salomon.

1698 av. JC: Le Pharaon Hyksos Suesenra Khyan (XVe dynastie) donne le titre de ministre de l'Agriculture à Joseph, sémite comme lui, qui a su interpréter ses rêves. Joseph reçoit le nom égyptien de Zafnat-paneah ("Dieu parle et il vit») et prend pour femme Asnath “chère à Nut", fille du prêtre d'On. Asnath lui donne deux fils, Manassé "Oubli": (Dieu m'a fait oublier toutes mes peines et toute la maison de mon père) et Éphraïm (« fertilité », « Dieu m'a rendu fécond dans le pays de mon affliction », Genèse 41:51-52)

1690 av. JC: Joseph invite le vieux Jacob et ses frères à se installer en Égypte. Toute la tribu des Juifs s’installe à Goshen, dans le delta du Nil.

1676 av. JC: la mort de Jacob et octroi d'un double droit d'aînesse: à Judas comme le fondateur du royaume du sud ("Un lion de Juda est ... Il se baissa, il se couche comme un lion, comme une lionne: qui se retrouvera" Gen. 48:9) et Éphraïm en tant que fondateur de la maison régnant du nord.

1651 av. JC: Mort de Joseph, qui as fait jurer à ses enfants de ramener le corps à Canaan lorsque ils y ferais retour. Selon la légende, les Égyptiens enterrerons son cercueil dans le Nil, en souhaitant de garder toujours esclaves les juifs dans leur propre pays, mais elle sera miraculeusement de retour en flottant sur les eaux.

1555 av. JC: le Pharaon Ahmosis chasse les Hyksos et soumet le Sinaï et la terre de Canaan. Avec lui commence la XVIIIe dynastie et le Nouveau regne avec Thèbes capital.

1537 av. JC: le Pharaon Amenhotep invite les Juifs à quitter le delta du Nil, mais seulement peux s’en vont (c’est l‘«Exodus -expulsion»). 75% d'entre eux reste mais doivent abandonner les terres réservés au pâturage des moutons et les redonner aux Égyptiens. Pour survivre s’emploient comme manœuvres.

1484 av. JC: après s'être débarrassé de sa mère, la reine Hatshepsout, la seule femme pharaon dans l'histoire égyptienne, Thoutmosis III commence une série de succès de campagnes militaires en Asie, ainsi conquis la terre de Canaan et la Syrie jusque à l'Euphrate, bat le royaume Hurrite de Mitanni, et se pousse en descendant jusque aux Tigres.

1380 av. JC Suppiluliuma I° fonde l'empire hittite.

1379-1362 av. JC: règne du pharaon «hérétique» et monothéiste Amenhotep IV, qui impose le culte d'Aton, le disque solaire, change son nom pour Echnaton («agréable à Aton») et construit la nouvelle capitale Akhenaton ("où Aton brille "), aujourd'hui Tell-el-Amarna. Beaucoup de Juifs adhèrent à la nouvelle religion, voyant dans le disque solaire le Dieu révélé aux patriarches. Le Psaume 104 dans la Bible est en fait une véritable traduction de ''Hymne à Aton" retrouvé à Tell-el-Amarna.

1361-1354 av. JC: règne de Tutenchamon («à l'image d'Amon"), le "pharaon enfant" qui a épousé Enkhesenaton, fille aînée fe Echnaton.

Le grand prêtre Eje (qui le manœuvre, puis lui succéda) restaure le culte officiel, il persécute les adeptes de Aton, et donc aussi les Juifs.

1343-1318 av. JC: règne de l’énergique pharaon Horemheb, ancien chef de la garde Tutenchamon. Avec lui, les Juifs perdent leurs droits civils, sont réduits à un état d'esclavage et traités comme des prisonniers de guerre.

1317 av. JC avec Ramsès I, général de l’armée de Horemheb, commence la XIXe dynastie, celle des ramessides.

1304-1238 av. JC: long règne du pharaon Ramsès II, avec lequel l'Égypte a atteint l'apogée de sa puissance. Grande influence de l'épouse royale Néfertari.

1290 av. JC: Ramsès II aggrave les conditions d'esclavage des Juifs, leur ordonnant de construire en son honneur la ville de Ramsès et Python, dans la partie orientale du delta du Nil.

1284 av. JC: première révolte juive, violemment réprimées. Le Pharaon a peur que les Juifs pourraient s’allier avec les Hittites contre lui.

1277 av. JC: à Amram et Jokébed, de la tribu de Lévi, est né un enfant . Dans la même année Ramsès II a ordonné le meurtre de tous les enfant premiers-nés des Juifs pour punir une nouvelle tentative d'insurrection. Jokébed et Miriam («Bien-aimés"), la sœur aînée du nouveau-né, le laissent dans un panier en osier sur le Nil pour le sauver de la persécution. Le panier est trouvé par Nefret, fille de Ramsès II, qui élève le garçon comme son fils et lui donne le nom de Horemosis (Hor-ms-sw, "Est 'Horus qui l'a généré»), en référence au dieu égyptien du Nil, dont elle le crois fils.

1274 av. JC: la politique agressive de Ramsès II contre les Hittites porte à la bataille de Kadesh, terminée sans vainqueur. La crise a été résolue en plaçant la frontière entre les deux empires sur l'Oronte et avec le mariage de Ramsès II avec la fille de Hattusili III, roi des Hittites.

1256 av. JC: Miriam, devenue servante de la princesse, révèle à Horemosis qu’il est son frère et que son origine est juive. Il quitte alors les racines païennes de son nom et se fait appeler simplement "Mosis", d’ou le nom de Moïse. Les Juifs par contre expliquent son nom en l’associant au mot «sauvé» (des eaux).

Peu de temps après il tue un Égyptien qui a vu maltraiter un Juif. Ramsès II vient à savoir que son neveu est de la lignée des Sémites détestés et le condamne à mort. Moïse se sauve par la fuite dans le désert.

1255 av. JC, réfugié dans le pays de Madian, dans la partie orientale de la péninsule du Sinaï, Moïse épousa Séphora, fille de Jethro, le roi -prêtre de Madian, à Moïse est né Gershon, c. à d. «étranger», de comme il s’écria à sa naissance: «J’ai été ôte dans un pays étranger" (Ex 2:22)

1248 av. JC: Ménélas, roi de Sparte, et sa femme Elena arrivent en Égypte pour interroger l'oracle d'Ammon pendant le chemin du retour vers le Péloponnèse, après la chute de Troie (Livre V de l'Odyssée).

1238-1222 av. JC: règne de Merneptah, le treizième fils de Ramsès II. Poursuite de la détérioration des conditions de travail des Juifs.

1232 av. JC: Dieu apparaît à Moïse dans le buisson ardent sur les pentes d’Horeb ("Le Saint", l'ancien nom du mont Sinaï) et lui ordonne de retourner en Égypte, pour détourner les Juifs de l'adoration du disque solaire à qui se sont abandonné après la réforme religiose de Echnaton et les conduire hors d'Égypte vers la terre promise à Abraham.

Dans la même année il y à l’explosion du volcan sur l'île de Théra, Santorin maintenant, effaçant la civilisation minoenne de la face de la terre. La dense fumée de l’éruption assombrit le ciel de la Méditerranée et constitue l'un des célèbres "plaies d'Égypte": celle qui concerne l’obscurité.

1231 av. JC "Exodus -Echapée." Après la mort des premiers-nés des Égyptiens à cause d'une mystérieuse épidémie, y compris le jeune héritier du trône, Merneptah est forcé de laisser partir le peuple hébreu.

Quand il est arrivé dans la région des lacs Amers, cependant, il se ravise et lui donne la chasse avec une grande armée pour le ramener. Les chars des Égyptiens s’enlisent dans les sables mouvants et sont submergés par la marée haute, et ainsi Moïse et son peuple vont tranquillement traverser la frontière.

Le premier arrêt est à Massa, sur le golfe de Suez, où le peuple murmurait contre Moïse parce qu'il est en train de mourir de soif, et alors Dieu rend l'eau potable ("endurcissez pas vos cœurs comme à Meriba, comme au jour de Massa, dans le désert ... "Psaume 95: 8).

1230 av. JC Moïse reçoit la Loi sur le mont Horeb. Son peuple dans l'intervalle, il fait une idole en or avec l'apparition du taureau Apis adoré par les Égyptiens, et ainsi s’attire la colère de Moïse qui détruit l'idole et punit sévèrement ses fabricants. Aaron, frère de Moïse, a été nommé le premier Grand Prêtre. Construction de l'Arche de l'Alliance.

1229 av. JC: soulèvement d'Aaron et de Miriam contre Moïse. Miriam est puni de la lèpre.

1228 av. JC arrivé à Kadesh- Barnéa, à la frontière sud de la Terre promise, Moïse envoie douze éclaireurs en avant découverte, un pour chaque tribu, y compris ses pupilles, Josué fils de Nun, de la tribu d'Éphraïm, et Caleb, fils de Jephunné de la tribu de Judas.

A leur retour, les explorateurs apportent une grappe de raisin gigantesques (ce qui est aujourd'hui le symbole de l’Agence Israélienne du Tourisme!), comme un témoignage de la richesse de la région, mais ils parlent de forteresses cananéenne imprenables et Même des Anakim, géants mythologiques tel que les Cyclopes.

Le peuple se soulève et demande à retourner en Égypte, c’est ainsi que Dieu apparaît à Moïse dans une vision et lui dit d'annoncer que son peuple ne rentrera pas dans la terre promise jusqu'à ce que toute la génération ingrate qui s’est retourné contre Lui ne sera pas éteinte. Ils commencent ainsi les très dur 40 années d'errance dans le désert et les affrontements avec les tribus bédouines.

1224 av. JC: soulèvement des Deux cent cinquante contre Moïse et Aaron, dirigée par Koré, fils d'Isar, de la tribu de Lévi, ensemble avec Dathan et Abiram, fils d'Eliab, de la tribu de Ruben. Ils demandent que le sacerdoce soit étendue à tous les Israélites, et ne pas être le seul privilège de la tribu de Lévi. Le soulèvement a été violemment réprimée (selon la légende, Core et ses compagnons ont été avalés par la terre qui s’est ouverte sous leurs pieds).

1198-1166 règne du pharaon Ramsès III.

1191 av. JC: défaite en bataille du roi Og de Basan et la conquête de la Transjordanie, occupée du nord au sud par les tribu de Manassé, Gad et Ruben.

1189 av. JC: la défaite du peuple de Moab, l'ennemi traditionnel d'Israël. Son roi Balak avait envoyé pour appeler le prêtre et devin Balaam à fin de maudire Israël, mais ceux-ci, possédé par l'Esprit divin, il ne peut s’empêcher de le bénir.

1188 av. JC: Mort de Moïse sur le mont Nebo, après avoir regardé de loin la terre qu'Israël occupera. Lui succède à la commande d’Israel Joshua («Dieu sauve»), qui avec Caleb est le seul de la génération de ceux qui ont quitté l'Égypte à mettre les pieds dans la terre promise. En fait, ils ne se sont pas soulevé contre Moïse à Kadesh -Barnéa.

1187-1175 av. JC: campagnes de Joshua, conduisant à l'occupation de 60% de la terre de Canaan. Le reste est entre les mains des Cananéens et les Hébreux de l’Exode expulsion. La première ville à tomber est Jéricho, selon la légende, cela se passe grâce à la trahison de Raab et au prodige des murs effondrés suite au son des trompettes juifs. Canaan devient Erez Israël («terre d'Israël»).

1180 av. JC: Bataille de Beth- Oron contre les Amorites. Selon la légende, pendant la bataille, le commandant a ordonné, "Soleil, arrête-toi sur Gabaon, et toi, lune, sur la vallée d'Ajalon! » (Josué 10:12)

1177 av. JC: Ramsès III défait les «peuples de la mer» en provenance de la mer Egée et les chasse de la région du Delta. Une partie d'eux s’installe sur la côte sud de Canaan, et donne vie au peuple des Philistins, farouche ennemi d'Israël (de leur nom dérive l'actuel nom de la Palestine).

1167 av. JC: mort de Josué et début de l'ère des juges.

Les douze tribus (Éphraïm et Manassé sont deux tribus distinctes, mais ceux de Juda et Siméon ont été fusionnés en un seul) régiront indépendamment l'un de l'autre, en élisant selon l’exigence des Juges dépositaires de l'ordre législatif, judiciaire et sacerdotale. Y compris Eli et Samuel, la Bible nous a rendu les noms des quinze d'entre eux.

1164-1144 av. JC: Les jugements de Othniel, le neveu de Caleb, premier juge élu par la tribu de Juda pour se défendre contre les menaces de Cushan Rischeathaïm, roi de Mari en Haute Mésopotamie.

1160 av. JC: pour se défendre des prétentions de Eglon, roi de Moab, la tribu de Benjamin élit juge Ehud, qui reste en fonction pendant 18 ans.

1131 av. JC: Jobin, roi de la ville cananéenne de Hazor, envahit Erez Israël avec ses troupes dirigées par le général Sisera, qui a une réputation d'invincibilité. La prophétesse Déborah ("abée"), juge de la tribu d'Ephraïm, et Barak, fils d'Abinoam vont le vaincre dans la bataille près de la rivière Kishon. Sisera parvient à s’échapper et s’ enfuit à pied, mais se réfugia dans la maison de Héber, le Kénien, allié de Jobin, ou il est tué dans son sommeil par la femme juive de Heber, Jaël.

1110 av. JC: nouvelle invasion de Erez Israël, cette fois par les Madianites, maraudeurs nomades du désert. Gédéon a été élu juge de la tribu de Manassé, déroute les Madianites et détruit l'autel du dieu cananéen Baal, recevant le surnom de Gerubbaal ("Baal défend" son autel). Selon la légende, Gédéon aurait submergé les Madianites en compagnie de seulement 300 combattants, après qui se soit produit le miracle de la toison de laine imbibé de rosée (Juges 6:36-40).

1102 av. JC: mariage du riche propriétaire terrien Boaz ("force") avec la Moabite Ruth («Amie»). D’elle va naître Obed, à son tour père de Jesse, le père du roi David.

1095 av. JC: Gédéon refuse l’élection comme roi “parce que votre roi est le Seigneur." Son fils Abimélec, par contre, se proclame roi des tribus du Nord; selon la légende, cela se produit après qu'il a tué tous ses 70 frères (!!)

1090 av. JC: après trois ans de règne Abimélec est mort sous les murs de Tebes, tué par une pierre qui lui a lancé une femme qui aide à défendre les murs.

1090-1050 av. JC: Eli («Mon Dieu est YHWH») est juge des tribus centrales. L'Arche de l'Alliance est conservé dans le sanctuaire de Silo.

1086-1066 av. JC: Samson ("Soleil"), voué au nazaréat et donc consacrée à Dieu, est juge de la tribu de Dan. Lui sont attribués des exploits extraordinaires, y compris le meurtre de milliers d'ennemis à la fois avec une mâchoire d'âne et la destruction des portes de la ville philistine de Gaza. Capturé et aveuglé par les Philistins à la dénonciation de la prostituée Delilah ("lune"), selon la tradition il meurt en faisant tomber le temple du dieu Dogon sur la tête des ennemis qui se sont réunis ensemble pour se moquer de lui.

1077-1071 av. JC: l'aventurier Jephté fils de Galaad est élu juge de Manassé pour repousser l'invasion des Ammonites. Il fait l'erreur de jurer que, en cas de victoire, va sacrifier le premier etre qui viendrais à sa rencontre de sa maison à Mitspa au moment de son retour. La première qui sort pour le célébrer, cependant, est sa fille unique, et donc il est obligé de la tuer. Dante dit de lui: « cui più si convenia dicer « Mal feci », / che, servando, far peggio » (Par. V, 67-68). "où plus convient dire "j’ai fait mal“, / que en observant c’est, faire pire" (. Par V, 67-68)

1069 av. JC: vocation de Samuel ("demandé à Dieu"), le fils d'Elkana et Anna, originaire de Ramataim, de la tribu d'Éphraïm.

1050 av. JC: Bataille de Eben-Ezer et la mort des fils d'Eli, préconisées par Samuel. L'arche est tombé dans les mains des Philistins, qui les maintiennent pendant sept mois. Eli ne résiste pas à la douleur et meurt.

1050-1029 av. JC. Samuel est Juge. Il doit combattre les Philistins, à qui il réussit à leur enlever l'Arche de l'Alliance.

1040 av. JC: Naissance de David ("le bien-aimée"), fils de Jessé de Bethléem, de la tribu de Juda.

1029 av. JC: en se sentant menacé par des ennemis, prédominants les douze tribus demandent à Samuel l'élection d'un roi. Initialement, le juge ne veut pas, mais finalement choisi Saul ("obtenu à partir de Dieu»), fils de Kis, de la tribu de Benjamin, la plus petite, pour ne pas éveiller la jalousie des autres.

1029-1010 av. JC Règne troublé de Saül. Brave guerrier, a lutté avec succès contre les ennemis traditionnels des Juifs (Amalécites, Édomites et Philistins en particulier), bien secondé par son fils Jonathan ("Dieu a donné" un fils).

1020 av. JC: David, envoyé à la cour du roi Saül comme écuyer, armé seulement d’une fronde, affronte et tue le géant Philistin Goliath ("Exil"), duel qui décide du sort de la bataille. Ceci suscite cependant la jalousie de Saül, qui va malheureusement sujet à des troubles mentaux. Seulement David, en jouant de la harpe, parvient à calmer ses crises de colère. Jonathan devient un grand ami de David qui, pour ses exploits, reçoit en épouse Mical, fille de Saül.

1017 av. JC, devenu jaloux de la renommée du jeune David, Saül essaie de le faire assassiner. Sauvés par Michal, David quitte la court, s’enfuit au pays des Philistins et se met au service de Akish, roi de Gath, puis s’établit dans le désert de Ziph. Saul fait l'erreur de tuer Ahimélek et les prêtres coupables d’avoir nourri et rafraîchi David; depuis cela, le roi est devenu de plus en plus impopulaire auprès de son peuple, Même à cause de son caractère coléreux et prépotent.

En plus de cela, ayant pris pour lui les attributs sacerdotale réservés à Samuel, ce dernier l’oppose secrètement à David, en lui donnant l’onction de roi d'une seule tribu, celle de Juda, la sienne.

1012 av. JC : mort de Samuel. Pour l'interroger sur l'issue de la guerre avec les Philistins, Saül le fait évoquer par la nécromancienne d'Endor, mais l'esprit prédit sa mort et de sa progéniture.

1010 av. JC: attaqué et battu par les Philistins sur le mont Gilboa, Saul se tue en se jetant sur son épée. Dans la désastreuse bataille meurent Jonathan et deux autres de ses enfants. A l'annonce de la mort de Saül et de Jonathan, David consacre un chant (2 Sam. 1:19-27), puis il est élu roi des autres onze tribus puisque beau-fils du roi mort.

1010-970 av. JC Règne de David. Dans l'histoire littéraire d'Israël, David est l'initiateur du genre “psaumodiaque” pour avoir composé une soixantaine des Psaumes de la Bible. Sa première capitale est Hébron, au coeur de la tribu de Juda.

1006 av. JC: défaite de Isboseth ("homme de Baal»), le plus jeune fils de Saül, proposé comme roi des tribus du nord. David par contre sauvegarde Mephiboscheth, le boiteux fils de Jonathan, pour la grande amitié nourrie en vers ce dernier.

1005 av. JC: Par la défaite des Jébuséens, David conquit Jérusalem et en fait sa capitale, en lui trasland l'Arche de l'Alliance. Ayant été choquée par la danse de David devant l'Arche de l'Alliance, Micol est punie par Dieu à l'infertilité.

1005-985 av. JC: campagnes victorieuses de David contre les Philistins, Ammonites, Moabites, Amalek, et Araméens. Conquête du royaume de Syrie (Aram) et la création du «Grand Israël» du Sinaï à l'Euphrate. Son neveu Joab est le commandant en chef de la milice, Tsadok et Abiathar les grands prêtres et Nathan, est le prophète officiel de la court. Après toutes ces victoires, David pense de construire un temple au Seigneur, dans lequel gardent l'Arche de l'Alliance, depuis deux siècles et demi gardés dans une tente, mais Nathanlui a répondu avec les mots très célèbres: "Ce ne sera pas toi à construir une maison au Seigneur, mais Il donnera à toi une maison et ton royaume va durer éternellement "(2 Sam 7: 1-17).

1002 av. JC: David tombe amoureux de Bethsabée, la femme d'Urie le Hittite ("Ma lumière est YHWH»), le plus brave de ses officiers, et la met enceinte. Après une tentative échoué de fair passer l'enfant à naître en tant que fils d'Urie, David l’envoie à la mort, en premiere ligne dans le siège de Rabbath -Ammon, la capitale ammonite. Puis marie Bathsheba, mais Nathan dénonce son péché et le fils meurt.

1001 av. JC: Parce que le repentir de David est sincère, Bethsabée a un nouveau fils, Salomon («Pacifique»), mais Nathan annonce à David que la discorde sera sur sa maison.

995 av. JC: Dieu n’aime pas le recensement de Erez Israël ordonné par David et envoie la peste (en ces jours la, le faite de connaître le nombre de quelque chose signifiait la posséder, alors qu'Israël était à considérer comme la propriété exclusive de Dieu). L'épidémie cesse avec la construction d’un autel dans le terrain d'Ornan, où Salomon va construire le Temple.

981 av. JC: Amnon, fils aîné de David et Achinoam, ultrage la demi-sœur Tamar, fille de David et Maaca, elle-même fille du roi de Gueschur, Syrie. Absalon ("le père est la paix"), un autre fils de David et Maaca, la venge en faisant assassiner Amnon par ses fidèles. Pour échapper à la vengeance de son père Absalon s’enfuit à Gueschur.

978 av. JC: David décide de pardonner Absalon, et de les rappeler à la maison. Ceux-ci, avec l'aide de l'infide Achitofel, organise cependant une conspiration contre son père. Averti par son ami Huschaï, l'Arkien, David est obligé de s’en fuir de Jérusalem et se réfugier dans Mahanaïm, au delà du Jourdain, tandis que Absalon se proclama roi à sa place et s’empare de son harem.

Hushaï frustre le conseil d'Achitophel, qui proposait à Absalon d'attaquer immédiatement le père pour l'écraser, et le traître Achitophel se pend. Lorsque Absalon décide de traverser le Jourdain et aller à la guerre contre son père, Joab a recueilli suffisamment de renforts pour le vaincre et le tuer dans la forêt d'Éphraïm.

David peut ainsi rentrer à Jérusalem. Le longue conte rendu de l’histoire que on a en (2 Sam 13 et-1 Re 2) de la rébellion d'Absalon et de la succession au trône de David, mis par écrit sous le règne de Salomon, est le premier exemple de texte historiographique moderne, quatre siècles avant Hérodote et cinq siècles avant Xénophon.

975 av. JC: nouvelle révolte de Seba, violemment réprimée.

971 av. JC: conspiration de Adonia ("mon seigneur est YHWH»), fils de David et Aggit, dans le but de monter sur le trône.

970 av. JC La mort de David. Merci à l’aide de sa mère Bathsheba et de Nathan le prophète, lui succède Salomon. En un premier temps Adonia est épargné, mais plus tard il est tué pour avoir aspiré à la main de Abischag de Sunem, dernière concubine de David, et par conséquence à la succession. Avec lui est également supprimé Joab, qui avait pris le parti de Adonija, malgré qu’il s’était réfugié dans le Tabernacle de l’Arche.

970-930 av. JC: le règne de Salomon, au cours du quel Israël a atteint l'apogée de sa puissance. Codification du «code yahviste", le premier noyau du future Pentateuque.

969 av. JC: Salomon épouse la fille de Pharaon Siamon (978-959 av. JC, XXI^ dynastie ).

Mai 968 -Septembre 961 av. JC: construction du Temple de Salomon, auquel collabore étroitement Hiram, roi de Tyr, par l'envoi de travailleurs et de bois de cèdre.

Septembre 961 av. JC: consécration du temple à l'occasion de la Fête des Tabernacles.

955 av. JC: Fatima, la reine de Saba (actuel Yémen du Nord), fait une visite d'Etat à Jérusalem pour resserrer avec Salomon des importants traités commerciaux. Naissance du mythe d’un Salomon sage et dépositaire des secrets des sciences occultes. De Fatima et Salomon naîtra la maison dirigeante arabe jusqu'à Muhammad.

937 av. JC: Solomon est traîné dans l'idolâtrie par ses épouses étrangères. Le prophète Achija de Silo, indigné, prédit le schisme politique et religieux après sa mort et donne force à son dire en oignant roi des tribus du nord son générale Jéroboam. Solomon essaie de le tuer, mais Jéroboam se réfugie en Égypte chez le Pharaon Sheshonq Ier (941-923 av. JC. XXIIe dynastie)

934-912 av. JC: règne de Ashur- dan II, fondateur de l’empire néo-assyrien.

930 Av. JC La mort de Salomon. Schisme politique du à la politique fiscale oppressive de son fils Roboam. Les dix tribus du Nord sont séparées de celles du sud, formant le royaume d'Israël.

930-913 av. JC: règne de Roboam, roi de Juda, perpétuellement en guerre avec Jéroboam I et avec l'Égypte.

930-910 av. JC : règne de Jéroboam, roi d'Israël, qui met sa capitale à Sichem. Il construit Béthel et Dan, les deux sanctuaires nationaux du Royaume du Nord, en y plaçant deux veaux d'or. Achija de Silo prophétise la future décadence et destruction du royaume d'Israël.

925 av. JC: Sheshonk I, allié de Jéroboam I, marche sur Juda et pour se retirer prétend comme tribut tous les objets en or du Temple de Salomon. Roboam les remplace par des artefacts de bronze.

913-911 av. JC: règne d'Abia, roi de Juda, fils de Roboam et Maaca, la petite-fille d'Absalon.

911-870 av. JC: règne d'Asa, roi de Juda, fils d'Abia. Destruction des idoles païennes tolérées par Salomon et Roboam, politique de restauration du culte de Yahvé.

910-909 BC: règne de Nadab, roi d'Israël, fils de Jéroboam I.

909-886 av. JC: règne de Basha de la tribu d'Issacar, usurpateur du royaume d'Israël, qui prend possession du trône après qu’il se soit débarrassé de Nadab à travers une conspiration. Ainsi se accomplit la prophétie de l'extermination de la maison de Jéroboam I.

Tirzah est la nouvelle capitale du royaume d'Israël. Basha refuse de détruire les veaux d'or de Béthel et Dan, de sorte que le prophète Jéhu lui préannonce, à lui aussi la fin de sa dynastie. État continu de guerre entre Israël et Juda.

886-885 av. JC: règne d'Ela, roi d'Israël, fils de Basha. La prophétie ci-dessus est réalisé avec l'assassinat de Ela par son général Zimri, qui se proclame roi.

885 av. JC: Omri, chef de l'armée de Zimri, a été acclamé roi à son tour par les troupes, il assiége Zimri, qui en se voyant perdu, met le feu au palais royal de Thirtsa et mourut dans les flammes.

885-874 av. JC Règne d'Omri, roi d'Israël. Il a fondé la Samarie, la nouvelle capitale du royaume, situé sur une hauteur de deux cents mètres, et considéré comme imprenable.

874-852 av. JC: règne d'Achab, roi d'Israël, et fils d'Omri, qui a épousé Jézabel ("mon père est exalté"), fille du roi de Sidon Ethbaal. Elle tente d'imposer à Israël le culte païen de Baal. État de guerre permanent avec le royaume d'Aram (Syrie).

870-849 av. JC: règne de Josaphat, roi de Juda, et fils d'Asa. Échec de l’expédition commerciale en Arabie à cause du naufrage de la flotte dans le port de Eziongaber (près de l'actuelle Aqaba).

858 av. JC: le Seigneur a soulevé contre Achab et de Jézabel, le prophète Elie, né en Thisbé dans la région de Galaad, qui ètait établi dans une grotte sur le mont Carmel ("vigne de Dieu"). Il parvient à fair condamner à mort les 450 prophètes de Baal que Jézabel avait appelé de Phénicie, mais pour échapper à la vengeance de l’enragée femme d'Achab il est obligé de fuir dans la péninsule du Sinaï.

856 Vocation d'Élisée, fils de Safat. Lapidation de l'innocent Naboth suite à une intrigue de Jézabel pour prendre possession de sa vigne; Élie prophétisé à Achab la fin de sa dynastie, et à la reine qu’elle serait dévoré par les chiens.

854 av. JC: l’empereur assyrien Salmanazar II bat à Carcar Achab, Josaphat et le roi de Syrie Ben-Hadad II. Par conséquent Achab s’allie avec Josaphat contre la Syrie. Dans la bataille de Ramoth en Galaad Achab est frappé par une flèche syrienne et meurt.

852-851 av. JC: règne de Ocozia roi d'Israël et fils d'Achab. Il envoie des messagers pour interroger l'oracle de Baal-Zebul, dieu de la ville phénicienne de Ékron, et le prophète Elie lui annonce la fin. En effet Ocozia tombe d'une fenêtre et meurt. De Baal-Zebul ("Baal est le prince») dérive Belzébuth, un des épithètes du diable; les Israélites qui restèrent fidèles à YHWH ont estorpiè son nom en Baal-Zebub, "le Seigneur des Mouches», peut-être parce que ses adeptes adoraient la tête de cochon, bien sûr, entouré d'un essaim de mouches.

851 av. JC: Élie disparaît, selon la tradition enlevé au ciel par un char de feu, et Élisée le remplace dans la prophétie. Y a beaucoup de miracles attribués, y compris la guérison de Naman, général du roi de Syrie.

851-843 av. JC: règne de Joram, roi d'Israël, frère de Ochozias. Dès qu'il monta sur le trône son vassal Mesa, roi de Moab, (870-850 av. JC) lui se rebelles. Ocozia fait alliance avec Josaphat et avec le roi d'Edom contre lui et le bat, mais la victoire n’est pas definitive.

849-843 av. JC: règne de Joram, roi de Juda, et fils de Josaphat. Il a épousé Athalie ("le Seigneur est juste"), fille d'Achab et de Jézabel, qui a introduit l'idolâtrie même dans le royaume du sud. Edom se rebelle à lui en élisant son propre roi, c’est enfin le retour à l'indépendance de Jérusalem ..

845 av. JC: Ben-Hadad II, roi de Aram en Syrie, assiége Samarie après que le roi Joram n’as pas exploitait une victoire contre lui parce Élisée lui a conseillé de renvoyer libres les prisonniers de guerre. Joram condamne à mort Élisée, mais Samarie est miraculeusement libérée du siège (la tradition parle d'un bruit mystérieux de chars et de chevaux entendue du ciel, ce est probablement une attaque de renforts envoyés par le roi de Juda)

844 av. JC: Élisée prédit le royaume de Aram à Azael, successeur de Ben-Hadad II.

843 av. JC: à Joram de Juda sucede Ocozia, le fils qu'il a eu par Atalia. Eliseo ordonne à un de ses disciples de oindre roi d'Israël Jéhu, général de Joram . Ceci tués en bataille à la fois Joram d'Israël et Ocozia de Juda, puis occupe la Samarie, précipite Jézabel, la puissante reine mère, d'une fenêtre de son palais. Lorsque les eunuques de la cour vont la chercher pour l'enterrer, son corps a déjà été dévorés par les chiens selon la prophétie d'Élie.

843-816 av. JC: règne de Jéhu («Yahvé est Dieu"), roi d'Israël, qui efface complètement la famille d'Achab et détruit le culte de Baal en Israël, même s’il ne supprime pas les veaux d'or de Dan et Béthel.

843-838 av. JC: règne de Athalie, usurpatrice du royaume de Juda. Elle extermine la maison royale de David, de peur d'un légitimisme de restauration, mais Josaba, fille de Joram et soeur de Ocozia, cache Joas, le plus jeune de ses enfants, et continue à le cacher dans sa chambre pendant six ans. A la fin, le présente aux peuple qui l'acclame roi. Atalia est lynchée par la foule à cause de sa mauvaise gestion.

843-796 av. JC: règne du roi araméen Hazaël, qui conquiert la Trans -Jordanie et soumet Israel à son protectorat.

838-800 av. JC: règne de Joas, roi de Juda, qui monta sur le trône à l'âge de sept ans. Il ordonne la restauration du Temple de Salomon, mais pour empêcher l'invasion du roi syrien Hazaël, est obligé de lui payer un lourd tribut en or et argent.

816-801 av. JC: règne de Joachaz, roi d'Israël et fils de Jéhu, vassal du roi de Syrie.

801-786 av. JC: règne de Joas, roi d'Israël, et fils de Joachaz.

800-783 av. JC Règne de Amatsia, roi de Juda. A Bet Shemesh il subit une lourde défaite par Joas, roi d'Israël, qui le fait même prisonnier, exigeants otages et une forte compensation en or et argent pour le libérer.

Sous Amasia est à l’oeuvre Jonas ("colombe"), fils de Amitthaï, le prophète duquel on dit que, ayant refusé d'aller prêcher en Assyrie, et d'être à la place fui dans la direction opposée vers Tharsis (Tartessus en Espagne), suite à un naufrage il est resté pendant trois jours dans le ventre d'un requin baleine (évident symbole christologique).

790 av. JC: La mort d'Élisée, après qu’il a prophétisé à Joas, la défaite dans la bataille du royaume d'Aram. Selon la légende, le cadavre d'un homme mort qui touche ses os retourne immédiatement à la vie.

786-746 av. JC: règne de Jéroboam II, roi d'Israël. Merci à l'alliance avec l'Assyrie il parvient à reconquérir aux Syriens les territoires du Nord, selon la parole du prophète Jonas.

783-742 av. JC: règne d'Azaria, roi de Juda, qui, au moment du couronnement reçoit le nouveau nom d'Ozias ("YHWH est ma force"). Il ne détruit pas les hauts lieux sacrés pour les Cananéens et le Seigneur le punit et devient lépreux.

771 av. JC: commence le ministère du prophète Amos ("le Seigneur porte"), le premier des prophètes écrivains, connu pour ses terribles invectives contre les extériorités du culte, et pour l'affirmation révolutionnaire que la foi est indissociable de la justice social.

768 av. JC: Naissance d'Isaïe ("le salut du Seigneur»), le plus grand des prophètes écrivains "," auteur des 39 premiers chapitres du livre de la Bible du même nom.

755-722 av. JC: Ministère du prophète Osée ("salut"), l'auteur de la prophétie "de l'Égypte j’ai appelé mon fils", cité dans Matthieu 2, 15 en référence au massacre des Innocents.

746-732 BC: anarchie et déclin politique du royaume du nord. Dans un court laps d’années se succèdent sur le trône Zacharie, Schallum, Menahem, Pekachia et Pékach. Sous le règne de Menahem (745-737 av. JC) l'empereur assyrien Téglath-Phalasar III (745-725 avant JC), connu dans la Bible avec le nom royal de Pul envahit Erez Israël et exige un tribut exorbitant (mille talents d'argent ).

742-687 av. JC : vie et ministère du prophète Michée («Qui est comme Yahvé?"), L'auteur du célèbre oracle de la naissance du Messie à Bethléem.

742-735 av. JC: règne de Jotham, roi de Juda, qui bâtit la porte supérieure du Temple de Salomon. Codification du «code Élohiste.".

735-716 av. JC: règne d'Achaz, roi de Juda, qui a la chance d'avoir comme conseiller Isaïe. Ceci lui fournit la célèbre prophétie: "Voici, la vierge concevra et enfantera un fils, et lui donneras le nom d'Emmanuel (Dieu avec nous)." Probablement Isaïe se réfère à Ezéchias, fils et successeur d'Achaz, et l'oracle vierge est sa jeune épouse Abia, qui n’avait pas connu d'homme, mais la relecture christologique est presque obligatoire.

732 av. JC: se forme une ligue antiassira composée par Pékach, roi d'Israël, et Retsin, roi de Syrie, favorisé par l'Égypte qui espère retrouver l'hégémonie perdue dans la région de la Palestine. Achaz refuse de y prendre part, et les deux rois unis attaquent Jérusalem afin de y mettre en place un roi en leur faveur. Celle ci est est passé dans l'histoire comme la «guerre syro- Éphraïmite." Achaz, judicieusement conseillé par Isaïe, demande aide à Téglathphalasar III, qui enteraient vit, met en déroute les deux arme coalises, conquérir Damas et reçoit également l'acte de soumission d'Achaz. De ceci nous est restè le témoignage dans les tablettes trouvées à Nimroud.

732-721 av. JC Règne d'Osée, roi d'Israël. L'empereur assyrien Salmanazar V (725-722 av. JC), fils et successeur de Téglathphalasar III, soumet Israël à tribut et ayant venu à savoir que Osée essaie de le trahir pour s’allier avec le pharaon Sabakha (XXVe dynastie, le So du livre des Rois), met le siège devant Samarie.

721 av. JC: à la mort de Salmanazar V, le siège de Samarie a été poursuivie par son fils Sargon II qui la prend, déporte la majorité de la population dans les autres régions, comme c’était la coutume des Assyriens qui tentaient d'éradiquer la culture des peuples conquis. A leur place arrivent en Samarie des colons venus de Mésopotamie qui se mélangent avec les Juifs restants et donnent vie aux peuple des Samaritains. Ils embrassent le monothéisme mais aussi à un culte basé d’un syncrétisme religieux avec siège cultuel sur le mont Garizim, est pour cette raison que les Juifs les considèrent toujours des hérétiques.

716-687 av. JC: règne d'Ezéchias, roi de Juda, et le fils d'Osée.

711 av. JC: la prédication de Joel («Yahvé est Dieu»), fils de Fatuel, qui, inspiré par une invasion désastreuse de sauterelles, annonce la "jour de YHWH," qui est le châtiment d'Israël par un envahisseur étranger.

701 av. JC: Erez Israël doit subir une nouvelle invasion des Assyriens, dirigé par Sennachérib (705-681 AC), dont la campagne est documentée par le "prisme de Taylor". Après avoir mis fin à la rébellion de la Phénicie et avoir conquis la forteresse de Lakis (aujourd'hui Tell -el -Duweir), l’empereur assiège Jérusalem. Ezéchias serait prêt à se rendre, mais Isaïe le pousse à résister, et un fléau grave (la peste) a éclaté dans les rangs des assiégeants, les forçant à rentrer chez eux.

700 av. JC: Ezéchias a le cancer, mais Isaïe l'a guéri et lui dit que Dieu a ajouté quinze années à son règne; comme preuve du miracle fait revenir de dix degrés en arrière l'ombre du cadran solaire. Ezéchias associé au trône son fils Manassé.

686-642 av. JC, très long règne de Manassé, le plus méchant des rois de Juda, qui permet même à que le Temple de Salomon soit souillée avec un autel en l'honneur de la divinité phénicienne Astarté. Isaïe, qui a eu le courage de dénoncer l'idolâtrie du roi, est condamné à mort et scié en deux avec une scie en bois.

681 av. JC: lorsqu’il était en priant dans le temple du dieu Nisroc à Ninive, Sennachérib est assassiné par deus de ses fils Adram-Mélec et Scharetser (comme le dit Dante, "ont montré comment les enfants se jetèrent / Sur Sennachérib dans le temple, / et comment il est mort, il l'à ils l‘ont laissai. "Purgatoire. XII, 52-54) Le troisième fils Assarhaddon bat puis les deux frères assassins à Hanigalbat et succéda à son père (règne de 681 à 669 avant JC)

668-626 av. JC: règne de l’empereur Assourbanipal, le plus grand des monarques assyriens. Il conquérir brièvement l’Égypte et confère à Ninive une magnifique bibliothèque qui nous a donné, entre autres choses, le texte du poème de Gilgamesh.

652 av. JC: Naissance à Anathoth du prophète Jérémie ("YHWH soulève") de la tribu de Benjamin. Sa mission sera l'une des plus dramatiques de toute l'histoire d'Israël.

645 avant JC est à l’oeuvre le prophète Abdias ("serviteur de Yahvé"), auteur d'un livre court contre les Édomites.

642-640 av. JC: bref règne d'Amon, fils de Manassé, qui persévère dans le péché du père.

640-609 av. JC: illuminé règne de Josias, le plus grand des rois de Juda, qui monte sur le trône à l’age de seulement huit ans.

635 av. JC: le pieux Tobie ("Beauté"), de la tribu de Nephtali, résident à Ninive et là devenu aveugle, il envoie son fils Tobias à Rage, ville de médias, pour recueillir un dépôt de dix talents d'argent; Azaria («YHWH aide") lui propose de l'accompagner, mais sous son déguisement se cache l'Archange Raphaël («Dieu guérit»). Arrivé à Ecbatane, maintenant Hamadan, Azaria / Raffaele chasse le démon Asmodée («dévastateur») qui empêchait Sara, fille de Raguel («ami de Dieu») et cousine de Tobias, de prendre mari, et Tobias la mariée. Au retour Raffaele guérit Tobie (le père) de la cécité et se révélé dans sa théophanique splendeur avant de disparaître à jamais.

632-612 av. JC: Ministère du prophète Nahum ("Consolation"), qui prédit une fin précoce de l'empire assyrien; probabilmente il est un diplomate et possède une expérience de la scène internationale.

630 av. JC: début du ministère du prophète Sophonie ("YHWH protège»), l'un des conseillers du roi Josias.

623 av. JC: lors de la restauration du Temple de Jérusalem, le grand prêtre Elkia trouve et récupère le texte du Deutéronome, écrit sous le règne de Salomon et caché pour échapper à la profanation des idolâtres et à la dépossession subie par la ville par les arrogants dirigeants mésopotamiens. Après l’avoir lu le roi déchira ses vêtements pour la douleur qu'il s’être éloigné de cette loi, il favorise une grande réforme religieuse qui élimine presque complètement le polythéisme du royaume de Juda, et renouvelle l'alliance Mosaïque entre Dieu et le peuple d'Israël . Même le veau d'or du sanctuaire de Béthel est définitivement détruit.

612 av. JC: le roi de Babylone Nabopolassar et le roi des Mèdes Cyaxare unissent leurs forces et ont pris d'assaut Ninive, la belle capitale assyrienne (son nom signifie «ville du dieu poissons»).

609 av. JC: espressione de Necho II, pharaon d'Égypte, à l'aide du dernier empereur assyrien Assur-uballit, parce qu'il craint les ambitions expansionnistes des Babyloniens vers sa terre. Pour Josiah, qui ne sais pas faire des calculs géopolitiques, l'Assyrien reste l'ennemi à combattre, et donc il prend parti dans la bataille contre Necho II à Megiddo (d'où le nom populaire de Armageddon, "la montagne de Megiddo») que dans l'Apocalypse est devenu synonyme de la bataille eschatologique entre le bien et le mal à la fin des temps). Josias fut vaincu et tué et lui succede pendant un court moment son fils Joachaz, mais Necho II est ralentie à un tel point, par les Juifs, de ne pas arriver à temps pour sauver Assur-uballit. L'empire assyrien s’effondre denfinitivement, et de ses cendres s’élève le puissant empire néo-babylonien. Tobie et Sara sont sauvés de la ruine de Ninive et déménagent à Ecbatane, dans le royaume des Mèdes.

609-598 av. JC: règne de Joakim ("YHWH m’as constitué»), roi de Juda, mis sur le trône par Néchao II à la place de Joachaz, qu’il a fait emprisonner (à ce point son nom apparaît même ironique).

605-562 av. JC, long règne de l’empereur Nabuchodonosor ("que le dieu Nabu puisse protéger mon héritier") de Babylone, fils de Nabopolassar, auteur de grandes entreprises de guerre, mais connu surtout pour sa cruauté. Jojakim est son vassal pendant trois ans.

600 av. JC: commence le ministère de Habacuc, le proposte des: «Malheur!" Contre les tyrans et les oppresseurs.

598 av. JC Première invasion du royaume de Juda. Jérusalem est assiégée pendant que Jojakim est sur son lit de mort. Lui succède Son fils Ioiakin.

Le 16 Mars, 597 av. JC Jérusalem tombe, mais Nebucadnetsar se montre clémente: déporte à Babylone les notables, y compris Ioiakin et pille le Temple, mais ne rase pas la ville et place la couronne sur la tête de Matthania, le frère de Joakim, à qui changé le nom en celui de Sédécias ( «La justice de YHWH», un autre nom ironique).

597-587 av. JC: règne de Sédécias, vassal de Babylone. Malgré les avertissements du prophète Jérémie, qui a été gravement persécuté et presque tué, il décide de s’allier avec le pharaon Psammétique II (dynastie XXVI), suscitant ainsi la vengeance de Nabuchodonosor, qui assiége Jérusalem pendant deux ans.

593-571 av. JC: Ministère du prophète Ézéchiel ("le Seigneur est forte»), guide morale des déporté à Babylone. Sa mission commence avec la grande vision du char divin qu’il a eu à Kebar, probablement le Nar-Kabari ("Grand Canal"), canal artificiel qui rejoint le Tigre et l'Euphrate. Certains ufologues modernes reconnaîtrons dans la vision d'Ézéchiel l'atterrissage d'un vaisseau spatial alien !!

587 av. JC, le 25 Juillet: chute de Jérusalem, complètement détruite y compris le légendaire Temple de Salomon par Nebuzaradan ("le dieu Nabu m'a accordé une descendance lignée"), commandant de l'armée de Nabuchodonosor. L'Arche de l'Alliance est détruite dans l'incendie, même si certains soutiennent qu'elle est encore caché dans une cavité sous l'esplanade. Sédécias tenté de s’échapper mais a été rattrapé et déporté à Babylone, il est forcée d'assister à l'exécution de ses enfants, et enfin il est aveuglé.

La bourgeoisie et la classe des intellectuels de Juda ont été déportés dans la capitale de Babylone. Nebuzaradan libere Jérémie de la prison où l'avait jeté Sédécias, et il a composé les Lamentations sur les ruines de Jérusalem (les geremiades). Guedalia ("YHWH est grand») devient gouverneur de la Judée, pour le cmpte de Nabuchodonosor et tente d'atténuer les souffrances du peuple, mais il est assassiné par les Juifs fanatiques dirigés par Ismaël, les même que en 582 av. JC éliminerons également Jérémie.

587-539 av. JC: captivité à Babylone, où a commencé la rédaction finale de la Bible ainsi que nous la connaissons aujourd'hui avec la codification du «Code sacerdotale". On a également la version finale du livre des Psaumes (Tehilim), défini par Calvin "l'anatomie de l'âme."

583 av. JC: Baruch («Bèni»), secrétaire de Jérémie, est envoyé par le Prophète pour apporter un message d'espoir aux déporté à Babylone, puis revint en Terre Sainte avec une collecte à faveur de ceux qui sont restés.

575 av. JC: Daniel («mon juges est le Seigneur»), déportés à Babylone avec les autres Juifs, il interpréte les rêves de Nabuchodonosor et devient l'un de ses ministres. A lui est attribué la célèbre prophétie du «Fils de l'homme" (Dan 7: 13-14), titre que Jésus va se l’appliquer à lui-même, et la non moins célèbre des "70 semaines" en années (Dan 9:24). Comme le dit Manzoni: "... Lorsque, absorbé dans ses pensées / il a pu lire le numéro des jours, et / des années à naître / Daniel s’en rappelle. "Incroyablement, entre l'édit d'Artaxerxés I, et la mort sur la croix du Christ il se passent précisément 490 années! (70X7=490).

569 av. JC: Daniel sort indemne de la fosse aux lions. Selon la légende, le prophète Habacuc est miraculeusement transporté (nous dirions aujourd'hui «télé porté»!), Par un ange, de la Terre Sainte à Babylone pour lui apporter de la nourriture dans la fosse.

559-529 av. JC: règne de Cyrus II le Grand, père des Perses. Après la défaite de Astyage, le dernier roi des Mèdes, les Mèdes et les Perses fusionnent en un seul peuple.

555-539 av. JC: règne de Nabonide, usurpateur assyrien du royaume de Babylone.

550 av. JC: Nabonide, malade, il se rend à Teima, en Arabie, pour une période de soins et laisse pendant sept ans la régence à son fils -Belshar usur ("protége sa vie"), le Balthazar de la Bible. Cet éloignement du roi de son royaume est énoncé dans la légende de Nabuchodonosor qui soufre pendant sept ans d’une folie bestiale, comme relaté dans Daniel 4:26-34.

548 av. JC: le Deutéroisaie, un prophète anonyme qui inspiré par le grand prédicateur vécu un siècle et demi plus tôt et qui a ètè fait tué par l'empio Manassé, comprend les chapitres 40 à 55 du livre d'Isaïe, qui comprend entre autres la célèbre prophétie du «Serviteur de Yahvé" (Is 53:1-12) Peut-être le Deutéroisaie doit être identifié avec le même Daniel.

545 av. JC: début du ministère de Zacharie ("YHWH rappelle»), le véritable chef des Juifs qui les invite à retourner dans leur patrie. Sienne est la fameuse vision des ossements desséchés qui reviennent à la vie.

539 av. JC: conquête de Babylone par Cyrus, qui a eu lieu pendant la fete orgiaque célébrée par le prince Belshar-usur (la célèbre fête de Balthazar dans Daniel 5). des cendres de l’Empire néo-babylonien, du royaume des Mèdes et du royaume de Lydie est né l'immense empire perse. Daniel détient toujours des postes de prestige. Se propage la religion de Zarathoustra.

538 av. JC: édit de Cyrus permettant aux Juifs de rentrer à Jérusalem. Zorobabel («Semence de Babylone"), petit-fils de Ioiakin, guide un groupe de Juifs dans le retour de l'exil et devient gouverneur de Jérusalem avec le nom de Scheschbatsar («adorateur du feu"). Ceci commence la reconstruction du Temple, mais doit s’arrêter pendant de longues périodes en raison de l'hostilité des Samaritains et de certains dirigeants de la Perse.

535 av. JC La mort de Daniel à Babylone.

529-522 av. JC: règne de Cambyse, cruel fils de Cyrus que, en 525 av. JC subjugue Égypte.

522-486 av. JC: règne de Darius I ('faiseur du bien »), fils d'Hystaspe et gendre de Cyrus pour avoir épousé sa fille Atossa. En 513 av. JC conquête de la Thrace et de la Macédoine, mais en 490 av. JC Sa puissance est brisée par la résistance des Athéniens dans la plaine de Marathon.

520 av. JC: décret de Darius Ier en faveur des Juifs. Démarre le ministère du prophète Aggée («solennelle»), qui exhorte les gens à reconstruire le Temple en dépit des nombreuses difficultés (comme le dit Manzoni, "quand Aggée, lorsqu'il Isaïe / mallevarent au monde entier / que le convoités un jour viendra ... »)

518 av. JC La mort de Zacharie.

515 av. JC: ré inauguration (reconsacration) du Temple le jour de Pâques. Codage finale du Livre des Proverbes ou Míshlê Selomoh.

502 av. JC: le Tritoisaia écrit la troisième partie (Isaïe 56-66) de l'immense livre d'Isaïe.

486-465 av. JC: règne de Xerxès, appelé par les Juifs Assuérus.

479 av. JC: la défaite de Xerxès à Salamine par les Athéniens. L'année suivante, Xerxès répudie la reine Vashti et épouse la fille juive Adassa ("myrte"), à qui attribue le nom persan de Esther ("étoile"). Ester déjoue la conspiration du perfide premier ministre Haman, cherchant à exterminer tous les Juifs de la face de la Terre. Pour célébrer la victoire a été institué la fête de Pourim («destin»), qui tombe le 13 du mois d'Adar, et qu'aujourd'hui est le carnaval juif.

465-424 av. JC: règne d'Artaxerxés I Longimanus, connu pour avoir conclu avec les Grecs la paix de Callias (449 av. JC), mettant fin aux guerres médiques et établit les sphères d'influence mutuelles en Asie Mineure.

457 av. JC: édit d'Artaxerxés I et deuxième vague de retour de l'exil, cette fois dirigée par le grand prêtre Esdas. A cette époque date le ministère de Malachie, connu comme «le prophète anonyme" parce que son nom signifie «messager de YHWH" et donc tout simplement «prophète».

451 av. JC: un auteur inconnu composé le Cantique des Cantiques ("Shir Ashshirim"), la chanson d'amour plus sublime que un époux a soulevé vers le ciel pour son épouse, l'attribuant faussement à Salomon.

445-433 av. JC: sous le gouverneur Néhémie a commencé la réorganisation politique et religieuse de la Terre Sainte, maintenant satrapie persane, avec la reconstruction des murs de Jérusalem, l'annulation des dettes et l'interdiction du mariage entre Juifs et Gentils. Les Samaritains se détachent definitivamente des Juifs.

410 av. JC Composition du livre de Job.

404-358 av. JC: Artaxerxés II Mnemone, qui, en 386 avant JC stipule avec les Grecs la paix de Antalcidas ou la paix du roi, qui marque un moment culminant de la puissance perse.

399 av. JC: l'Égypte retrouvé son indépendance sous la dynastie XXIX.

358-338 av. JC règne de Artaxerxès III Ocho, qui doit écraser avec la violence les rébellions de satrapies périphériques de l'Empire perse.

344-343 av. JC: après avoir mis fin à la rébellion du satrape de médias, Artaxerxès III Ocho envoie son générale Holopherne («chanceux») pour reconquerir l'Égypte, Entreprise portée à terme avec succès. Sur le chemin du retour Holopherne assiège la forteresse juive de Béthulie («maison de Dieu»), dont l'emplacement est aujourd'hui tout à fait inconnu, mais la juive Judith ("fille de Juda») s’introduit dans son campement, le séduit, lui coupe la tête et la porte à Béthulie comme trophée.

L'armée perse se retire précipitamment, plus tard, les Juifs de Béthulie, qui ne savent rien des événements des perses, croiront que à leur envoyer contre Holopherne avait été Nebucadnetsar, l'éternel ennemi de Juda qui a détruit le Temple de Salomon.

338 av. JC: Bagoas ("eunuque"), surintendant d'Holopherne, empoisonne Artaxerxés III, mais est mis à mort par son successeur Darius III Codomano, le dernier empereur achéménide.

331 av. JC: Alexandre le Grand (356-323 avant JC), roi de Macédoine, défait l'armée perse au Gaugamela, après l’avoir déjà humilié à Issus deux ans plus tôt. Darius III est tué par le satrape Besso et Alexandre lui a succédé, il marie sa fille Roxane, puis repousse les limites de son immense empire au-delà du fleuve Indus.

323 av. JC: la mort précoce d'Alexandre le Grand, qui reconnaît la liberté de culte pour les Juifs.

301 av. JC: Bataille de Ipso et la défaite d'Antigone, le dernier héritier d'Alexandre le Grand. L'immense empire de ce dernier est divisé entre ses généraux, appelé Diadoques («successeurs»): né le royaume de Macédoine sous les Antigonides, de l'Égypte sous les Ptolémées et celui de Syrie sous les Séleucides. Initialement, la Terre Sainte est occupée par les Égyptiens.

228 av. JC: traduction de la Bible en grec par soixante-dix sages juifs (la «Septante») à Alexandrie, en Égypte, sous le règne de Ptolémée III Evergete (246-221 av. JC)

223-187 av. JC Antiochos III régna sur la Syrie. Sévèrement battu par les Romains à Magnésie (189 av. JC), est contraint d'envoyer à Rome comme otage son fils Antiochus avec dix-neuf autres dignitaires.

202 av. JC Bataille de Zama. Rome a vaincu Carthage et s’apprête à devenir la puissance hégémonique dans la mer Méditerranée.

198 av. JC: la Syrie conquis la Palestine en l’enlevant à l’Égypte.

192 av. JC: Jésus Ben Sirac compose un traité complexe de morale en hébreu, le noyau du future livre du Siracide (ou Ecclésiastique).

175 av. JC: après son frère Séleucus IV, Antiochus monte sur le trône sous le nom de Antiochos IV («Celui qui se manifeste par la splendeur"). Pour financer ses campagnes contre les Ptolémées d'Égypte, il a dépouillé le Temple de Jérusalem, de tout son or; et il tente également d'imposer l'hellénisme en profanant le temple avec une statue de Zeus ("l'abomination de la désolation") et l'interdiction de la circoncision et le respect du sabbat.

En conséquence, les Juifs estropient son nom en Epimane («fou»). Selon la légende, le ministre Héliodore, envoyé par Antiochus pour confisquer les trésors du temple, est attaqué et poursuivi par un mystérieux chevalier, peut-être l'archange Michel, le protecteur du peuple élu. Durant la persécution un auteur inconnu appelé Qohelet ("Celui qui parle à la réunion," en grec l'Ecclésiaste) écrit le livre éponyme, imprégnés de pessimisme sombre: «Vanité des vanités, tout est vanité ...". Mais il y a ceux qui maintiennent en vie l'espoir du peuple juif qui composent les livres de Judith et Esther, et en mettant par écrit les prophéties de Daniel.

168 av. JC: révolte antiellenique menée par le prêtre Mattathias («don de YHWH"), qui trouve son champion dans son fils Judah, dit Maccabee ("Marteau").

164 av. JC: après avoir battu durement à Beth-Tsur, dans l’Idumée, l'armée syrienne commandée par le général Gorgias, Judas Maccabée entre triomphalement à Jérusalem et reconsacre le temple le 15 Kislev, instituant la fête de Hanoukka («dédicace») ou fête des lumières.

Mort atroce du persécuteur Antiochus IV rapporté par II Maccabées 9: 1-29. Il est remplacé par son fils Antiochos V ("né de très bon père"), de seulement neuf années, sous la régence du général Lysias. Mais en 162 av. JC il a été dépodestè et tué par son cousin Démétrios Ier Soter.

161 av. JC: Judas Maccabée envoie une demande d'aide au Sénat romain. Premier traité d'amitié entre Rome et les Juifs. Le prêtre Alcimus (transcription grecque de Eliakim) est nommé grand prêtre par le roi Démétrius I et est envoyé en Judée avec une armée dirigée par le général Bacchide, qui confie le pays à Alcimus, en lui laissant des soldats pour le soutenir en tant que grand prêtre. Quand il se rend compte que les Maccabées sont trop forts pour lui, cependant, Alcimus retourné à Antioche.

160 av. JC: Judas Maccabée meurt dans la bataille de Elasa. Il est remplacé par son frère Jonathan Maccabée. Alcimus retourna à Jérusalem et est confirmée dans la charge de grand prêtre.

159 av. JC: Alcimus fait démolir le mur du sanctuaire qui sépare les Juifs des Gentils, de façon à helléniser encore plus le Temple, et pour cela il est puni par Dieu avec un attaque apoplectique qui le tue.

152 av. JC: Alexander Balas veut le royaume de Démétrios Ier Soter, qui tente en vain de conclure un accord avec Jonathan Maccabée. Ceci s’alliés avec Alessandro, méfiant des propositions trop généreux de Démétrius I, qui est vaincu et tué. Reconnaissant, Alexandre Balas accorde à Jonathan le titre de grand prêtre et de gouverneur de la Judée.

150 av. JC: apparaît le texte apocryphe intitulé «Troisième livre d'Esdras," mais avec le prêtre éponyme n'a certainement rien à faire, etant le fruit de la période dite "intertestamentaire», cet à dire la periode entre la composition de l'Ancien et le Nouveau Testament.

147 av. JC: Demetrius II, fils de Démétrius I, incité par le général Apollonius, rentre de l'exil en Crète et attaque Jonathan, mais celui-ci reprend les armes et le vainc. Le roi d'Égypte Ptolémée VI pénètre en attitude apparemment amicale dans le royaume de la Syrie, et Jonathan l'accompagne jusqu'à Tripoli au Liban. A ce point Ptolémée, qui a désormais occupée toutes les villes côtières, s’allié avec Démétrius II et entre dans Antioche, encerclant aussi la couronne de la Syrie. La tentative d'Alexandre de récupérer le trône échoue et il est obligé de fuir en Arabie, où il est tué par le chef-tribu Zabdiel. Peu après, cependant, Ptolémée VI est mort et Démétrius II devient enfin roi de Syrie.

145 av. JC: Jonathan assiégé l'Acropole de Jérusalem pour chasser la garnison syrienne. Après sa rencontre avec lui à Ptolémaïs, cependant, Démétrius II le confirme dans le haut sacerdoce, et exempte la Judée de tribut. Une période de paix s’ouvre au cours de laquelle Démétrius II arriver à mettre les troupes en congé pour les remplacer par des mercenaires crétois. Le général Tryphon profitte du mécontentement surgi parmi les militaires pour essayer de remplacer Démétrius II avec Antiochus VI, fils d'Alexandre Balas. Demetrio demande de l'aide à Jonathan qui envoie trois mille mercenaires juifs, qui lui permettent de gagner.

143 av. JC: Antiochus VI conquis Antioche et s’allie avec Jonathan. Démétrius part à la guerre contre le Maccabé, qui réagit en envoyant de nouvelles demandes d'aide à Rome. Le générale Tryphon capture Jonathan Maccabè dans la bataille de Beth-shan. Simon Macchabée, frère de Jonathan, est investi nouveau chef de la nation juive et est obligé de payer une forte rançon à Tryphon pour la libération de Jonathan, qui, cependant, est tué dans Bascama en Galaad. Simone l'enterre à côté de Judas dans le tombeau de famille à Modin, sa ville natale.

141 av. JC: la libération definitive de Jérusalem aux mains des troupes syriennes par l’oeuvre de Simon Macchabée et l’effective indépendance de la Judée de la Syrie.

134 av. JC: Après l'assassinat de Simon, Jean Hyrcan, fils de Jonathan, a obtenu du roi de Syrie la confirmation d'une indépendance presque complète et commença la dynastie des Hasmonéens. À une certaine époque chef religieux, civil et militaire, il élargit ses possessions grâce à des expéditions militaires fructueuses. Mais cette renaissance temporel de la nation juive se détache de plus en plus, dans l'esprit, de l'ordre religieux recherché par les guerres Maccabées: Jean est un roi mondain qui vit dans la splendeur. Se forment les deux partis des Pharisiens («les Séparés»), filo ellenistes, qui en plus du Pentateuque croient inspiré toute la tradition biblique et croient en la résurrection; et les sadducéens, qui sont des prêtres, aristocrates et conservateurs, qui nient la validité de la loi orale, de la résurrection et des anges, se référant à Zadok, grand prêtre sous David (d'où leur nom). Les Sadducéens dominent le Sanhédrin, le conseil religieux suprême de la nation juive.

132 av. JC: traduction grecque du livre de Jésus Sirach par son neveu, maintenant connu comme Siracide ou celui obsolete de l'Ecclésiastique.

128 av. JC: destruction du temple construit par les Samaritains sur le mont Garizim.

122 av. JC: première publication du Livre des Secrets d'Énoch, texte apocryphe connu aujourd'hui seulement dans les versions éthiopiennes et slaves.

103-76 av. JC: la Terre Sainte est situé sous le talon d'Alexandre Jannée, qui assassine son frère Aristobule, prit le titre de roi et gouverne en monarque cruel et ambitieux. En ce temps sont composés les deux livres des Maccabées.

90 av. JC: apparaît l'apocryphe Livre des Jubilés, auteur inconnu.

76-67 av. JC: la mort d'Alexandre Jannée régit sa femme Alexandra Salomé, avec le soutien de la faction des pharisiens. Après elle la Judée devient un foyer d'intrigues qui favorise l'intervention romaine.

-73 av. JC : Naissance d'Hérode, qui sera appelé le Grand.

-72 av. JC : Fondation du mouvement des Esséniens, véritables moines avant-coureurs qui pratiquent l'étude, la prière, le célibat et la communion des biens, en polémique et opposition au fariseisme hellénisant.

63 av. JC Pompey conquit la Syrie et de la Phénicie, occupe Jérusalem et pénètre avec acte sacrilège dans le Temple pour prendre (transfuges) le trésor. La Judée est soumise à l’occupation militaire romain et sujette à l'impôt.

58 av. JC: Naissance de Joseph, le charpentier de Nazareth, un descendant de la maison de David par Zorobabel (selon d'autres par le biais de Nathan, fils cadet de David)

-51 av. JC : Un auteur inconnu composé à Alexandrie, en Égypte, le livre de la Sagesse, le dernier des textes de l'Ancien Testament, un grand message d'espoir à la veille de l'avènement du Christ.

-48 av. JC : Jules César a vaincu Pompée à Pharsale qui fuit en Égypte et est tué par le roi Ptolémée XIV. César n'aime pas ce fait, supprimer Ptolémée et met sur le trône sa soeur Cléopâtre VII, qui est devenue sa maîtresse. Antipater, qui avait été installé par Pompée au gouvernement de la Judée, passe du côté de César et est confirmé dans la charge. Antipater s’associe au pouvoir ses deus fils. Affide à Fasael l’administration de la Judée et à Erode (descendent d’éros) celle de la Galilèe.

44 Assassinat de Jules César.

42 av. JC: les cesaricides Brutus et Cassius sont finalement défaits à Philippes par Mark Antoine et Gaius Octavien. Antigone, fils d'Aristobule, qui s’était réfugié chez les Parthes quand son père a été tué par son frère Jean Hyrcan, tente de reprendre le pouvoir en Judée avec le soutien du roi des Parthes; pénétré en Palestine, il capture Fasael qui se suicide. Resté seul, Hérode demande à être protégée par Rome et captive les sympathies de Marco Antoine, qui élimine Antigone et confère le titre de roi à Hérode.

37-4 av. JC: règne d'Hérode le Grand, cruel et ambitieux. Il fait magnifiquement reconstruire le Temple, étant désormais délabrée la reconstruction effectué par Zorobabel, mais ordonne également l'assassinat de trois de ses enfants, y compris Aristobule, père d'Hérode Agrippa I, de sa femme et plusieurs de ses adversaires.
30 av. JC: César Auguste, après avoir remporté la victoire sur Antoine et Cléopâtre à Actium, reste seul maître de tout l'empire. Hérode réussit aussi à se lier d'amitié avec lui, et Auguste le confirme dans le pouvoir. Publication du texte apocryphe appelé "Testaments des douze patriarches."

22 av. JC: Naissance de Marie à Nazareth de Joachim et Anna.

13 av. JC: Naissance de Philon d'Alexandrie, le premier grand philosophe juif. Est le premier qui tente une synthèse audacieuse entre la philosophie platonicienne et la religion de Moïse, avec l'intention de récupérer le culte de YHWH aux compatriotes qui l'ont abandonné. Sa spéculation va exercer une influence significative soit sur le néo-platonisme soit sur la patristique, en particulier pour son interprétation allégorique de l'Ancien Testament. Parmi ses œuvres: «Problèmes et solutions sur Genèse et l'Exode"; "L’apologie des Juifs»; «La liberté du sage."

8 av. JC : Annonciation à Marie par l'archange Gabriel. Naissance de Jean Baptiste à Ain Karem, pres de Jérusalem; il grandira avec les Esséniens.

7 av. JC Augustus ordonne un recensement de tout Empire romain pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Marie et son mari Joseph se rendent à Bethléem, territoire natal de la maison de David à laquelle Joseph appartient, pour être enregistrés. Ils se réfugient dans une grotte à Bethléem parce qu'il n'y a pas de place dans les hôtels, et Mary donne naissance à Jésus ("Dieu sauve").

6 av. JC: la conjonction de Jupiter et de Saturne annonce la naissance de Jésus et des sages de l'Est, qui l’ont regardé, arrivent à Bethléem pour adorer l'enfant. Hérode le Grand fait des tentatives pour découvrir ou est né Jésus pour le tuer; déjoué par les mages, fait exterminer tous les enfants de Bethléem, mais Joseph se sauve avec sa femme et son fils dans le delta du Nil.

4 de notre Ere (c. à d. 11ans apres la renaissance de Jésus) mort de Hérode et division de son royaume entre ses fils, Archélaos (à qui revient la Judée), Hérode Antipas (à qui va la Galilée et Perea) et à Hérode Philippe (l’Iturée et la Trachonite). Joseph revient de l'exil avec la Sainte Famille.

6 Après JC: Archélaos est déposé par l'empereur Auguste à cause de sa cruauté, et la Judée est réduite à une province romaine et confiée à un procureur basé à Césarée.

14 Après JC: Décès d'Octave Auguste, succédé par son fils adoptif Tiberius.

18 Apres JC:. Caïphe devient souverain sacrificateur.

21Apres JC : mort de Joseph le charpentier.

26-36 Après JC: Ponce Pilate était procurateur de Judée.

28 Après JC: à 35 ans commence la vie publique de Jésus, Jean Baptiste a été décapité dans la forteresse de Machaerus par ordre d'Hérode Antipas, à l'instigation de la belle-fille Salomé..

30 après JC, le 15 Février: la résurrection de Lazare. 2 mars: le dimanche des Rameaux. 7 mars: Jésus est crucifié sur le mont Calvaire. 9 mars: Résurrection et première apparition aux disciples. 27 avril: la Pentecôte. L'Esprit de Dieu descend sur les apôtres, et ils commencent à prêcher la Bonne Nouvelles.

33 Après JC:. Martyre d'Etienne.

37 Après JC: Décès de Tibère sur le trône est Gaius Caligula. Hérode Agrippa Ier, fils d'Aristobule et donc le petit-fils d'Hérode le Grand, succede à Hérode Philippe dans les territoires de l'Iturea et de la Trachonite.

Saul de Tarse est frappé sur le chemin de Damas, et convertit soudainement à la Bonne Nouvelles, prenant le nom de Paul ("petit"). Joseph appelé Barnabas («fils du prophète") le présente aux apôtres, quand tout le monde pense toujours qu'il est un espion.

38 Apres JC:. Premier voyage de Paul à Jérusalem.

39 Après JC: Hérode Antipas est déposé par Caligula et envoyé en exil en Gaule. Ses territoires sont ajoutés au royaume vassal d'Hérode Agrippa I.

40 Après JC: Philon d'Alexandrie est envoyé à Rome par la communauté juive d'Alexandrie comme ambassadeur au pre de l'empereur Caligula, avec la tâche d’obtenir pour les Juifs l'exemption de l’obligation de rendre le culte à l'image de l'empereur.

41 Après JC: Hérode Agrippa I a également acquis la Judée, Samarie et l'Idumée, en rétablissant le règne d'Hérode le Grand. Gaius Caligula est assassiné par Cassius Chaerea, chef de la garde prétorienne, qui ne lui a pas pardonné ses railleries (il semble que Augusto il aimait lui donner comme mots d'ordre des expressions obscènes). Les prétoriens élisent au trône Claudio, le considérant un lâche. Ceci par contre gouverne avec une grande énergie.

42 Après JC: Pierre s’installe à Rome

44 Après JC: Hérode Agrippa fait arrêté et décapiter l'apôtre Jacques le frère majeur de Jean. Parvient à arrêter Pierre, mais ceci est miraculeusement libéré de prison, peu de temps après le roi meurt d'une maladie mystérieuse. La Judée redevient une province romaine.

46-47 Après JC: premier voyage missionnaire de Paul et Barnabé à Chypre, Pisidie, la Phrygie et de la Cilicie.

47 Après JC: Paul a écrit la première lettre à nous parvenue, celle aux Galates.

48 Après JC: Marc mis par écrit son Évangile. Claudius expulsé les Juifs de Rome à cause des émeutes entre juifs et chrétiens, ainsi que Pierre et Marc doivent avoir à quitter temporairement Rome. Pierre avec Paul intervient au Concile de Jérusalem, dans lequel est aboli définitivement la pratique de la circoncision.

48-51 Après JC: deuxième voyage missionnaire de Paul et Barnabas en Asie Mineure, Macédoine et l'Achaïe. Rencontre de Paul avec Timothée.

49 Après JC: Paul a écrit deux lettres aux Thessaloniciens.

50 Après JC: discours de Paul à l'Aréopage d'Athènes et la conversion de Dionys l'Aréopagite. Déçu par les sages Grecs qui se sont moqués de lui, Paul se déplace à Corinthe, où il était l'invité du couple Aquilas et Priscille.

51 Après JC: Matthieu -Lévi met également par écrit son Evangile, adressé principalement aux Juifs christianisées.

52-60 Après JC:. Felix est procureur de Judée.

53-55 Après JC: troisième voyage missionnaire de Paul en Asie Mineure et en Grèce. Résurrection de Eutychus. Hérode Agrippa II, fils d'Hérode Agrippa I, est nommé tétrarque de l'Iturée, Trachonitide, Abilene et Perea.

54 Après JC: empoisonnement de Claudius par sa seconde épouse Agrippine, qui impose sur le trône son fils Lucius Domitius Ahenobarbus Neron, de seulement dix-huit ans. Paul écrit les deux lettres aux Corinthiens. Décès de Philon d'Alexandrie.

54-57 Après JC:. Séjour de Paul à Éphèse.

56 Après JC:. Est le temps de la lèttre au Romains. Après une recherche minutieuse, Luc écrit le troisieme des évangiles synoptiques. Décès de Marie, la mère de Jésus.

58 Après JC:. Rencontre de Paul avec Tito. Jacques le Mineur, évêque des judéo-chrétiens de Jérusalem et «frère de Jésus", composé son épître adressée «aux douze tribus qui sont dans la diaspora."

59-61 Après JC:. Paul est prisonnier à Césarée.

60-62 Après JC:. Festo est procurateur de Judée. Est publié l’apocryphe "Apocalypse de Moïse."

61 Après JC: Jacques le Mineur est lapidé à mort par ordre du souverain sacrificateur Ananias. Paul en appelle à César et, après un naufrage sur l'île de Malte, a été emmené à Rome, où il est resté en résidence surveillée pendant deux ans.

62 Après JC: sont composés les lettres aux Éphésiens, Philippiens, Colossiens, Philémon.

63-65 Après JC: Paul, libéré, fait un dernier voyage missionnaire en Espagne.

64 Après JC:. Horrible incendie de Rome. Poppée, seconde femme de Néron qui adore YHWH suivant la mode des matrones romaines de son temps, suggère à son mari de mettre l’incendie sur le dos des chrétiens.

Se déchaîne donc la première persécution contre l'Église. Pour leur remonter le moral, Pierre adresse à tous les chrétiens de l'empire sa première lettre, qui représente la première encyclique de l'histoire.

66 Après JC: les dernières lettres de Paul: a Tito et les deux à Timothée.

Jude Thaddée, frère de Jacques le Mineur, écrit sa courte lettre "aux élus qui vivent dans l'amour de Dieu le Père, et ont été préservés pour Jésus-Christ."

Martyre de saint André, frère de Simon Pierre, à Patras, où il est crucifié sur celle que depuis lors, est appelé "croix de S. Andrè" (qui par exemple, apparaît sur le drapeau de l'Écosse).

67 Après JC: pendant la persécution de Néron trouvent la mort également Pierre crucifié la tête en bas sur la colline Vatican, et Paul, décapité à Aquae Salviae, sur la Via Appia. Immédiatement après Néron est contraint au suicide par la rébellion de l'armée. En une meme annèe il y a eu trois empereurs successivement imposés par les troupes.

68 Après JC: profitant du désordre qui règne à Rome, le parti des antiromans Zélotes donne naissance à la première grande révolte juive.

69 Après JC: le brave général Titus Flavius Vespasien, engagé dans le siège de Jérusalem, est proclamé empereur. Il partit pour Rome, laissant le commandement de l'opération à son fils Titus.

70 Apres JC:. Chute de Jérusalem. Malgré que Tito a essayé par tous les moyens de sauver le temple, il est mis en flammes par un soldat romaine et s’effondre. Se sauve seulement le mur occidental, dit "Mur des Lamentations." Josèphe Flavius, chef des troupes zélote en Galilée, puis passait du cotè des Romains, est témoin oculaire de l'événement et il laisse témoignage dans sa "Guerre des Juifs". Le parti des sadducéens disparaît avec la destruction du temple, mais les pharisiens survivrons et ont reconstruis le Sanhédrin à Bet Shean.

73 Apres JC: suicide de masse des derniers survivants zélotes dans la forteresse de Massada.

Dans la même année le Syrien Mara Bar Sérapion a écrit une lettre à son frère Sérapion dont le texte nous a été rendu par un manuscrit syriaque du septième siècle, et qui entre autre dit: "Quel avantage ont eu les Athéniens en condamnant Socrate à mort? ... les hommes de Samos en brûlant Pythagore? ... les Juifs de l'exécution de leur sage Roi? Ce fut après ce [crime] que leur royaume a été détruit [évidemment la destruction de Jérusalem]. Dieu justement a vengé ces trois sages: les Athéniens sont morts de faim; les hommes de Samos ont été submergés par la mer; les Juifs, ruinés et chassés de leurs terres, vivent dans la complete diaspora ... "

79-81 Après JC: sage règne de Titus, décrit par Suétone “la délice du genre humain". Grande tolérance envers les chrétiens.

Jean, évêque d'Éphèse, il a écrit son Évangile et adresse aux chrétiens ses trois lettres.

81-96 Après JC: règne désastreux de Domitien, frère de Titus, qui déclenche une nouvelle terrible persécution. Selon la légende, il essaie de martyriser Jean dans un chaudron d'huile bouillante, mais le disciple bien-aimé de Jésus, il saute en dehors indemne.

85 Après JC: composition de la lettre aux Hébreux par un disciple anonyme de Paul.

89 Après JC: Jean composé l'Apocalypse sur l'île de Pathmos durant son emprisonnement.

93 Après JC: déposition (retrait du pouvoir) d'Hérode Agrippa II est la fin de la dynastie d'Hérode.

96 Après JC: assassinat de Domitien et accession au trône de Nerva, doyen du Sénat, auquel en 98 lui succède Trajan, le premier empereur né dans les provinces (à Italique, Espagne). Jean est libéré et est retourné à Éphèse.

104 Après JC:. Mort de l'apôtre Jean. Selon certains, cependant, il n’est pas mort, mais il a été enlevé au ciel comme Élie. Commence la soi-disant «l'ère soub - apostolique," à la quelle appartient la deuxième Lettre de Pierre, dernier écrit du Nouveau Testament.

117 Après JC: grâce à une intrigue, à Trajan, qui a tenté en vain de conquérir l'Empire parthe, succède Elio Adrian, son compatriote et l'amant de sa femme Plotin. Adrian se avérera, cependant, l'un des meilleurs souverains dirigeants de l'histoire de Rome.

120 Après JC: en cette année date le plus ancien fragment de papyrus de l'Évangile de Jean.

Est composé de la soi-disant Proto- Évangile de Jaques, le premier des apocryphes.

132 Après JC: seconde révolte juive sous la direction de Simon Bar Kochba ("fils de l'étoile"), officiellement reconnu comme le Christ. Simone est toutefois vaincu et tué par l'empereur Hadrien, et son nom est rapidement transformée en bar Koshbà ("fils de mensonges").

Adriano expulse tous les Juifs de la Terre Sainte et reconstruit Jérusalem comme une ville païenne sous le nom d'Aelia Capitolina. Sur le Mont du Temple érige un autel à Zeus et au-dessus du tombeau du Christ fait ériger un temple à Dionysos (selon la légende, il a également été ressuscité des morts). Ainsi pense de éradiquer la foi des juifs et des chrétiens, mais dans la réalité il conserve les lieux saints pour la vénération des fidèles à venir. C. à d. nous.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Salvatore Comisi
  • Le blog de Salvatore Comisi
  • : Poésies, études de la Bible et articles sur tout ce qui concerne à la chrétienté du premier siècle à nos jours
  • Contact

Recherche

Liens