Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 18:04

 Adam, Eve et le serpent dans religion adameve

Quel est le péché d’Adam dans le jardin d’Eden ?n ?

Cette question m’as été posée sur mon blog Je vais y répondre avec l’aide de Dieu tout en essayant de ne pas être trop long en prenant comme base le premier le livre de la Genèse.

Quand Dieu déclara que tout ce qu’il avait fait était très bon (Genèse 1:31) l’homme participa à cette approbation. Adam, le premier homme, fut placé avec Ève dans le jardin d’Eden pour le cultiver et le tenir en ordre. Un commandement, un seul, une sorte de pacte pour la vie ou la mort lui fut imposé (Genèse 2:16-17 ‘’16. L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; 17 mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras‘’. Il le transgressa, et la sentence de mort fut prononcée. Le travail devint pénible et parfois infructueux. Adam fut chassé du jardin. Voyons par étapes. (Genèse 3:1-24) 1. Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?

Nous ne devons pas centrer notre enterais sur la nature de l’animal (le serpent) mais sur ses paroles.

Il commence son discours – qui est un chef d’œuvre de finesse psychologique – avec une question, qui depuis le début, donne l’occasion à la femme de défendre Dieu, presque de combattre en faveur de Dieu. « Dieu a-t-il réellement dit ? », la femme sans soupçonner la distorsion diabolique, répond: 2 La femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. 3 Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.

Le serpent il contenue, il n’interroge plus, mais il affirme que ce que Dieu as dit ce n’est pas la vérité. 4 Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point; La le diable déclare de connaître Dieu mieux que la femme et la pousse à la rébellion puisque selon le diable Dieu est jaloux. C’est une vielle illusion de l’homme celle de prétendre de comprendre mieux que Dieu les choses qui le concernent. De son point de vue l’homme est libéré des préjugés en se faisant sa propre idée sur Dieu.

Bonhoeffer écrit: « L’homme prend des attitudes de patron de Dieu quand, avec l’arme d’un principe et d’une idée sur Dieu contexte la concrète parole de Dieu » .

5 « mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal ».L’insinuation probablement ne veut pas dire que les hommes pourrons devenir comme Dieu il est, mais avec des similitudes de Dieu pour ce qui est bon et salutaire en contre apposition du mauvais qui cause des dommages à l’homme.

Ce que le serpent fait miroiter comme espoir pour l’homme, c’est une autonomie de jugement qui lui permet de décider par soi même ce que lui est utile et bon ou causant des dommages en se soustrayant de la tutelle de Dieu qui l’implique entièrement en lui donnant sûreté. 

De maintenant il va décider par lui-même, seul juge de soi même, et pourtant cette autonomie de Dieu va être pour l’homme le plus lourd poids a porter en toute sa vie, en toute son histoire.

L’insinuation du serpent prospecte la possibilité d’une ‘’dilatation’’ de l’être humain outres les limites décidés par Dieu quand il l’as crée ce qui as pour conséquence la déchéance de l’homme, sa séparation effective de Dieu, sa mort (puisque mort = séparation).

Au fait le serpent n’as pas menti complètement mais il n’as pas non plus dit tout à fait vraiment la vérité. Avec ses demi vérité et les double sens il porte l’homme à se séparer de Dieu.  6. La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.

La conversation maintenant va se terminer: le serpent va se soustraire provisoirement au regard du lecteur. Maintenant la femme elle est seule avec son mari, l’homme se tais devant l’affirmation que une transgression du commandement de Dieu ne le porterais pas à la mort mais à être égal à Dieu, il permet que on lui énonce cette thèse.

Cela commence à devenir claire que pour lui il serait mieux l’indépendance, plutôt que l’obéissance à Dieu. ‘’bon à manger ‘’ grossière stimulation des sens; ’’agréable à la vue’’ l’attraction plus fine, celle de l’esthétique; ‘’précieux pour ouvrir l’intelligence’’ allèchement suprême insinuant. (Concupiscence de la chaire, la concupiscence des yeux et la superbe de la vie). 7 Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.

Les paroles du serpent se réalisent: vraiment il commence pour eux quelques chose de nouveaux, mais ils ne sont pas devenus comme Dieu. A la perte de l’innocence les hommes réagissent, non pas avec un sens de spirituelle faute, mais en ayant horreur de leur nudité. 8 Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.

Il y a à souligner que Dieu ne descend pas du ciel, il habite encore sur la terre conformément à la relation établie dé le commencement, mais l’homme ne peut rester caché de Dieu. La peur et la honte seront désormais les stigmates inguérissables de

la déchéance de l’homme.

9. Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu? 10 Il répondit: J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. 11. Et l’Éternel Dieu dit: Qui t’a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger? Adam, à la question de Dieu, au lieu de reconnaître son péché, porte une accusation contre Dieu lui-même, en le rendant responsable de lui avoir donné la femme que l’avait fait transgresser 12 L’homme répondit: La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé.

L’homme accuse la femme que Dieu lui as donné, le péché qui pourtant a été commis ensemble au lieu de les unir les a isolés entre eux, car même la femme ne reconnais pas sa faute devant à Dieu, (il y a dans sa réponse la, aussi comme Adam, une accusation en vers Dieu du fait que c’est le serpent le séducteur ! 13 Et l’Éternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit: Le serpent m’a séduite, et j’en ai mangé. Le serpent est maudit par Dieu, l’homme et la femme ne le sont vraiment pas, mais dé ce moment de graves angoisses et souffrances vont faire partie de la vie de la femme. L’homme est touché dans son corps, dans la vie de travail pour se procurer même la nourriture pour vivre et pour faire vivre sa famille.

Quel est donc le péché d’Adam dans le jardin d’Eden ?n ?

1) Il ne faut pas séparer le péché d’Adam de celui de Ève le couple a une solidarité indiscutable, puisque Adam il participe (en silence) à la discussion de sa femme avec le serpent: « elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.» 2) L’homme préféré se taire, parce que cela lui convient, devant l’affirmation que une transgression du commandement de Dieu ne le porterais pas à la mort mais à être égal à Dieu, c’est claire que pour lui il serait mieux l’indépendance, plutôt que l’obéissance à Dieu.

3) Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent ……. et l’homme et sa femme se cachèrent …… La peur et la honte seront désormais les stigmates inguérissables de la déchéance de l’homme. 4) Adam, au lieu de reconnaître son péché, porte une accusation contre Dieu lui-même, de même la femme que ne reconnais pas sa faute devant à Dieu

5) Adam pèche du même péché que sa femme, il pèche d’orgueil en voulant être égal à Dieu, il pèche en accusant Dieu, à aucun moment il ne reconnaît ni confesse son péché à Dieu, donc son péché n’est pas seulement celui de ‘’croquer une pomme, ou n’importe quel fruit’’ !!!

J’espère que cela répond à ta question, que Dieu te bénisse, salvatore

Partager cet article

Repost 0
Salvatore Comisi - dans Religion
commenter cet article

commentaires

alexandre 12/07/2015 09:04

Le serpent n'est pas le diable, c'est l'homme lui-même dans ce monde binaire. Le serpent fait bien la distinction entre Elohim ( les dieux ) et l'Eternel YHWH, parce que le serpent est lui-même un Elohim. Il y a eu un échec dans cette initiation à l'arbre des séphiroth, mais c'est normal sur l'échelle de l'évolution. Il n'a pas perdu espoir car la lumière עֵירֻמִּם est toujours en l'Homme avec le yod י qui est dans sa tête.

Salvatore Comisi 13/07/2015 15:42

Merci alexandre pour ton commentaire

Outlook setting 05/06/2014 14:40

I'm impressed. You're truly well informed and very intelligent. Well the women have always stood by God and by abiding to his commandments. Thats why when asked to become serpents they did that.I guess it is a story of fealty and adornment.

Présentation

  • : Le blog de Salvatore Comisi
  • Le blog de Salvatore Comisi
  • : Poésies, études de la Bible et articles sur tout ce qui concerne à la chrétienté du premier siècle à nos jours
  • Contact

Recherche

Liens