A l'heure de ma naissance, un 1/4heure après, j'étais déjà hospitalisée à cause d'un mauvais rhésus alors que je suis sixième née, les medecins décidèrent de me faire une transfusion sanguine, changer tout le sang avec lequel j'étais née (exanguino), afin de pouvoir survivre, c'était pas gagné car à cette époque la medecine n'était pas aussi évoluée que maintenant.. 

 
Et voilà le début du combat de la vie.

A 4 ans ma famille et moi vivons un grand drame, mon frère, sa femme et leurs 2 enfants de 9mois et 4 ans meurent tous dans un accident de voiture (ils étaient arrétés au feu, attendant que celui-ci passe au vert).
Ma mère qui à la base ne me désirait pas, a été très affectée  par ces disparitions, et toute la famille a été bouleversée, mais il fallait bien continuer de vivre..
 

J'étais devenu en quelque sorte “son souffre douleur exutoir” .

A l'age de 16 ans, je pars vivre en Italie pendant 5 ans, à mon retour en France, ma mère décède d'un cancer, je n'avais alors que 21ans et je tombe dans l'enfer de la dépression, sans comprendre ce qu'il m' arrivait
je trouve refuge dans les cachets (que j'avalais plus que de raison), et bien évidement, je perds pied avec toute la réalité qui m'entoure, ceci à duré 3 ans, j'ajouterais que j'avais découvert également les “joies de l'alcool” qui me soutenait dans ma dépression.

 

A 24 ans, je décide d'avoir un enfant, sans bien mesurer l'ampleur de ce choix, cette petite fille vit le jour en mai 1989, j'étais tellement comblée, que je stoppais immédiatement tous les cachets, l'alcool et ma dépréssion s'évanouit comme la rosée du matin!

 

A 28 ans mon père décède, et la dépression revient mais bien plus forte que la première, elle durera 6 ans, pendant lesquels ma vie est ponctuée d'hospitalisations en hospitalisations avec de lourds traitements, des tentatives de suicides à répétitions(27 en tout), j'ai confié par ordre du juge pour enfant, ma fille à ma soeur ainée, heureusement que ce n'était pas à des étrangers.

 

A l 'âge de 33 ans, je suis enceinte, mais je ne le sais pas, le foetus se développe dans la trompe, conséquence, je fais une grossesse extra utérine, la douleur est innommable, surtout quand on reste 5 heures aux urgences ,sans que personne ne fasse attention à toi, au bout de ces 5heures, alors que je faisais une hémorragie interne, on me transporte d'urgence dans un autre hopital, où une fois de plus, on me pratique une seconde transfusion sanguine et bien évidemment l'ablation de la trompe et des ovaires.
 

Peu de temps après, je m'aperçois lors du controle sanguin, que le sang transfusé contenait le virus de l'hépatite C. J'accepte la situation sans me rendre vraiment compte de la gravité. Je me débattais avec ma dépréssion qui empira bien évidemment.

Mais je décidais de mettre un terme à mes lourds traitements de neuroleptiques, antidepresseurs(24 comprimés par jours), car je savais au fond de moi que ce n'était pas ma vie, ni mon chemin, il fallait que je me sorte de là.

 

Ca n'a pas été très bien accepté dans ma famille, alors j'ai changé de région, pour pouvoir vivre ce que j'avais décidé, je partais en laissant ma petite fille le coeur très lourd, mais m'étant promis de la récuperer quand j'irais mieux. 


Ce que je fis, le juge m'a auditionné 10 minutes et il me la reconfiée. Je dois dire que je lui ais parlé de ma vie telle qu'elle était, avec vérité, je lui ais parlé de toutes mes erreurs et de comment je comptais les réparer, et c'est grace à ma sincérité et à ma confession qu'il ma rendu mon enfant.

 

A 38 ans, l'hépatite C se déclare.. très puissamment..Je ne vais pas rentrer dans des détails médicaux sans fin,  mais chaque semaine j'allais aux urgences, pour me faire opérer, de staphilocoques malins, qui surgissaient en l'espace de 5 secondes sur mon visage, à l'intérieur de mes oreilles, sur ma tête, sous les aisselles, et là encore, la douleur est innommable!!

 

Ca va durer 2 ans, vers la fin je ne pouvais plus me lever, je restais des semaines couchée, sans me laver, j'écoutais la radio, je lisais des livres, tout y est passé, le coran, le boudhisme, la parapsycologie, l'ésotérisme, la voyance, je lisais la Bible, mais je ne comprenais rien, mais il y avait des versets que je retenais et qui me fortifiait, car au fond de ma détresse, ils me revenaient à l'esprit, et me redonnaient de l'espoir. 

N'ayant reçu aucune éducation de religion, je ne savais rien, mais je savais que Dieu existait. 

 

 “ Il a mis dans chacun de nous la pensée de l'éternité" (ecl 3/11). Je priais, je le vouvoyais, je lui demandais de m'aider, je me savais condamnée, ma vie n'avais aucun sens, j'étais malade, et à chaque fois que j'entreprenais quelque chose(professionnel ou autre), les portes s'ouvraient tout allait bien pendant un très court temps, et ensuite il m'arrivait quelque chose de si insurmontable, que j'étais obligée de laisser mes projets en cours (le dernier projet est la réalisation d'un court métrage).

 

Un jour ,que je regardais ma fille qui rentrait du collège, je me disais en moi-même, mais qu'est-ce qu'elle va devenir? 
Je ne peux rien lui donner, et bientot je vais mourrir. J'ai même gaché sa vie! et là, j'ai crié à Dieu de toutes mes forces, je lui ait dit que s'Il existait, Il fallait qu'il fasse quelque chose, au moins pour ma fille, car elle n'avait pas demandé à venir sur terre, je le disputait, en lui parlant de ma vie, que j'avais tellement souffert, mais que s'il voulait que je continuasse à souffrir, j'étais d'accord, mais qu'il devait faire quelque chose pour mon enfant. C'est cette prière, qui a fait bouger Son bras Puissant, il m'a envoyé des gens sur mon chemin qui me sont venus en aide, en me parlant de mon Sauveur tel que je ne le connaissais pas,
je n'avais pas compris qu'Il existait.



J'ai commencé à être remplit d'espoir, j'ai recommencé à faire des projets, 2 mois après ma première vraie prière, ma vie avait complètement changee, Il s'est révélé à moi, je l'ai accepté dans mon coeur, je me suis rendu compte que j'étais perdue, Il m'a dévoilé mon état devant Lui,à Sa Lumière les ténèbres ne sont plus ténèbres, comme un petit animal sauvage, je me suis laissée apprivoiser  par Son Amour..

Je n'ai pas eu besoin de Lui demander de me guérir, il l'a fait quand je lui ai donné mon coeur.
Alléluia

Maintenant, je sais que je suis sauvée, j'ai la vie éternelle, un jour je le verrais Tel qu'Il est, et je passerais l'éternité à ses cotés. Ca c'est une espérance qui n'existe pas sur terre, elle ne vient que des Cieux.

Alors voilà, pourquoi j'ai créée ce blog, afin de témoigner de ce que Dieu a fait pour moi, de transmettre le savoir qu'Il me donne, afin que toi aussi tu sois sauvé(e).
Parce que c'est ça son plan pour chaque être humain sur terre.

Il est écrit dans la Bible “Le Seigneur ne retarde pas l'accomplissement de sa promesse, comme quelques uns le pensent.
Il use de patience envers tous, il ne veut qu'aucun ne périsse, mais il veut que tous arrivent à la repentance.(2pierre3/9).

 

Bien évidemment,
il n'est pas besoin d'avoir le parcours que j'ai eue, pour Le rencontrer, peu importe ta vie, que tu sois en bonne santé, riche ou pauvre, intelligent ou pas, blanc, noir, jaune. Il n'y a qu'un seul Dieu, les religions ce sont les hommes qui les ont crées, et ça les éloignent du Vrai Dieu Vivant!.

 

Il a tellement aimé le monde, qu'il a donné son fils Jésus Christ, son fils unique, afin que quiquonque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il est la vie éternelle(jean3/16). 

N'oublie pas qu'il n'y a que dans une prière sincère qui vient comme un cri du coeur, peut importe ta requête, que tu pourras le rencontrer, il t'aime d'un amour éternel et te connais bien avant ta naissance.
Sois béni
A bientot