Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 09:26

Ame, Esprit: Ces deux termes sont parfois synonymes dans le langage courant. L’esprit est immatériel associé au corps ou détaché de lui (Jean 4:24; «24 Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.»    (Luc 1:47 «47 Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,»).

 

L’âme est un esprit incarné; ou incorporel, comme les âmes des martyres (Apocalypse 6:9 « 9. Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu. »).  

Les deux principales opinions des Théologiens sont les suivantes:   

1) L’homme créature tripartite possède un corps, une âme, un esprit (1 Thessaloniciens 5:23 « Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ! »).

L’âme (hébraïque nephesch; grec psyché) est le principe vital. L’âme humaine est susceptible d’émotions que la mort détruit. L’esprit (hébreux ruah; grec pneuma) est la partie rationnelle et immortelle de l’homme, sa raison, sa volonté, sa conscience.

Dieu donne à l’homme un corps tiré de la matière lui insuffla la vie et la raison (Genèse 2:7 « L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. »).



Au moment de la mort, le corps retourne à la terre, et l’esprit, à Dieu qui l’a donné (Ecclésiaste 12:9 « avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné »).

L’âme de l’animal (nephesh hayyah, périt avec le corps, dont elle est le principe vital. Genèse 1:21, 24 « 21 Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon.

22 Dieu les bénit, en disant: Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers; et que les oiseaux multiplient sur la terre.
23 Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le cinquième jour.
24. Dieu dit: Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi. »).



Mais l’âme de l’homme (Genèse 2:7 « 7 L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. ») est un principe supérieur rationnel, insufflé par Le Créateur. D’ordinaire, les écrivains bibliques ne différencient pas l’âme principe vital, mais inférieur (psyché), de l’âme supérieur, douée de raison (pneuma) parce que ces deux parties constituent un tout que se distingue du corps. Cette unité est appelée tantôt pneuma, tantôt psyché.



Pour les auteurs sacrés, l’homme se compose du corps et de l’âme, ou du corps et de l’esprit. Ils ne parlent pas de division tripartite en corps âme et esprit. Quant à Paul, la discussion le contraint de différencier ce qui est animal de ce qui est rationnel chez l’homme (1 Corentiens 15:44et45 « 44 il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel.


45 C'est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. »).

L’apôtre établit nettement la division tripartite dans 1 Thessaloniciens 5:23 « 23. Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ! »), confronter Hébreux 4:12. « 12 Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.»

  

L'Église primitive enseignait que l'homme possède une nature triple.

 

La plupart des théologiens de l'Église primitive considéraient que l'homme est un être composé de trois parties. Même encore à l'époque assez tardive de Saint Augustin (354-430), on considérait en général que l'homme était composé de trois parties : le corps, l'âme et l'esprit. Dans son ouvrage “Foi et Credo”, Saint Augustin a écrit : “L'homme comprend trois parties : l'esprit, l'âme et le corps” (Foi et Credo, XX :23).

 

Mais lorsque la théologie de l'Église Catholique a commencé à prendre le contrôle de l'Église, la plupart des théologiens ont abandonné cette conception, pour commencer à affirmer que l'homme n'était composé que de deux parties : l'âme et le corps. L'esprit n'était plus qu'une autre manière de définir l'âme.

 

Cette conception a constitué l'opinion dominante pendant des siècles. Elle est toujours la conception communément admise dans l'Église Catholique Romaine, et dans la plupart des églises Protestantes issues de la Réforme, comme l'Église Réformée, l'Église Luthérienne, l'Église Épiscopalienne, l'Église Presbytérienne, etc. …

Il est intéressant de souligner que toutes ces églises ont aussi adopté une conception post-millénariste de l'eschatologie. Selon cette conception, l'Église doit conquérir le monde avant que Jésus-Christ puisse retourner sur la terre.

Il est pourtant intéressant de noter que Martin Luther, le père de la Réforme, était un ardent partisan de la triple nature de l'homme.

 

2) Arguments catholique et protestant en faveur du dualisme

  

L’homme est formé de deux éléments essentiels: le corps tiré de la poussière de la terre et l’âme (Genèse 2:7) principe vital de la créature humaine et de la bête. L’âme est l’essence de toute vie physique, intellectuelle, morale, religieuse. Cette théorie dualiste ne fait pas de différence entre l’âme (sentiments, mémoire) et l’esprit (conscience de connaître de Dieu). L'esprit n'était plus qu'une autre manière de définir l'âme.

 

L’animal perçoit des sensations physiques; bien que susceptible d’avoir des perceptions intelligentes rudimentaires , il est dépourvu de raison et d’immortalité. Tout en étant analogue à l’âme de l’animal, l’âme humaine est d’un ordre supérieur; outre la sensibilité, la mémoire et l’instinct, elle a des facultés intellectuelles, morales, religieuses. De plus Dieu ne la voue pas à la mort.

Partager cet article

Repost 0
Salvatore Comisi - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Emouvance 03/03/2013 15:59

Interessant votre article d'autant que je travaille sur moi même dans le lâcher prise pour aligner l'âme, l'esprit et le corps..pour vivre l'instant présent et essayer de désincarner l'âme pour
l'éléver à un niveau plus spirituel.
Il est vrai que dans mes souffrances j'ai toujours dit que lorsque je pleurais 'mes larmes changeaient l'eau de mon âme "...et elle est bien plus subtile que mon esprit ce bavard qui est un mental
négatif qui me permet de penser mais que je dois toujours ramener à l'instant présent pour ne pas le laisser fuir dans le passé ou le futur.
La pensée ne vient pas de l'âme mais bien de l'esprit. L'âme n'est qu'émotions et cherche à comprendre ce qui se passe....et notre chemin est bien de l'emmener à la lumière en vivant avec un esprit
positif et serein et pleinement dans l'instant présent.

Présentation

  • : Le blog de Salvatore Comisi
  • Le blog de Salvatore Comisi
  • : Poésies, études de la Bible et articles sur tout ce qui concerne à la chrétienté du premier siècle à nos jours
  • Contact

Recherche

Liens