Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 11:55

Le cas du «péché impardonnable» ou du «blasphème contre l'Esprit Saint» est mentionnée dans Marc 3:22-30 et Matthieu 12:22-32. Le terme «blasphème» peut être défini comme “un manque de respect et outrage contre Dieu.” Le terme pourrait s'appliquer à des péchés tel que la malédiction en vers de Dieu ou faire outrage sur les choses se referant à Dieu.

 

C'est également l'attribuer à Dieu le mal, ou Lui nier le bien qu’on Lui doit être attribuée. L'affaire de blasphème en question, cependant, est un cas spécifique nommé dans Matthieu 12:31 “le blasphème contre l'Esprit Saint.” Dans ce passage, les pharisiens, bien qu’ils avaient vu la preuve irréfutable que Jésus a fait des miracles dans la puissance de l'Esprit Saint, ils prétendent que Jésus est possédé par le démon Belzébuth (Matthieu 12:24).

 

Dans Marc 3:30, Jésus est très précis dans la description de ce qu'ils avaient fait pour blasphémer contre le Saint-Esprit. ” Ce blasphème a alors à voir avec l’accuser Jésus-Christ (en personne et sur la terre) d'être possédé par un démon.

 

Il y a d'autres façons de blasphémer contre le Saint-Esprit (comme lui mentir comme dans le cas d'Ananias et de Saphira dans Actes 5:1-10), mais cette accusation faite à Jésus été le blasphème impardonnable. Ce péché impardonnable spécifiquement donc ne peut être reproduit aujourd'hui.

 

Le seul péché impardonnable aujourd'hui est le péché de l'incrédulité continue. Il n'y a pas de pardon pour une personne qui décède dans l'incrédulité. Jean 3:16 dit que «Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.”

 

La seule condition pour laquelle il n'existe pas de pardon c’est de ne pas être parmi ceux qui “croient en lui.” Jésus a dit: “Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi “(Jean 14:6). Rejeter le seul moyen de salut équivaut à se condamner à une éternité en enfer parce que rejetant la seule grâce possible, est bien sûr, impardonnable.

 

Beaucoup de gens ont peur d'avoir commis quelque péché que Dieu ne pardonne pas, et sentent qu'ils n'ont aucun espoir, pour autant qu’ils voudrait y remédier. Satan il veut exactement nous garder dans ce fardeau de l'incompréhension. La vérité est que si une personne a cette peur, il doit venir à Dieu, confesser le péché, se repentir et accepter la promesse de Dieu de pardon.

“Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité” (1 Jean 1:9). Ce verset garantit que Dieu est prêt à pardonner le péché de toute nature, si nous venons à Lui repentants.

 

La Bible en tant que la Parole de Dieu nous dit que Dieu est prêt à nous pardonner tout si nous nous allons à Lui repentants en confessant nos péchés Esaïe 1:16-20 “Vos mains sont dégoulinantes de sang.

 

[16] lavez-vous, purifiez-vous, enlevez le mal de la méchanceté de vos actions de ma vue. Cessez de faire le mal, [17] apprenez à faire le bien, recherchez la justice, secourrez les opprimés, rendez justice à l'orphelin, défendez la cause de la veuve. “

 

[18] «Alors venez et discutons», dit le Seigneur. “Même si vos péchés serait comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige.
S'ils serait rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.
[19] Si vous serait dociles disposé et obéissant et vous écouterez, vous mangerez les fruits de la terre. [20] Mais si vous refuserez obstinément et vous vous rebellez, vous serez dévorés par l'épée; Parce que la bouche du Seigneur a parlé. “

Partager cet article

Repost 0
Salvatore Comisi - dans Religion
commenter cet article

commentaires

salvatore comisi 09/12/2010 09:54


Bonjour mon frère, merçi pour ton commentaire à mon article sur le péché qui est imperdonable, le péché contre le Saint Esprit a fait couler beaucoup d'encre parmis les Chrétiens surtous pour les
carismatiques, que Dieu te bénisse, salvatore


Andre26530 09/12/2010 00:03


Bonjour Salvatore
J’ai appris que le péché impardonnable était pour le croyant baptisé dans le Saint-Esprit, qui a vécu les dons de l’Esprit, le fait de renier Jésus, de renier l’Esprit. C’est une chose qui ne doit
pas arriver car l’Esprit incite le croyant à se régénérer de l’Esprit par la parole de Dieu et la pratique. Mais imaginons que le croyant cesse de s’entretenir, il aura tôt fait de renier Jésus car
l’ennemi ne va pas le manquer. Et ce péché, seul le croyant qui se relâche peut y succomber, car à celui qui n’est pas rempli du Saint-Esprit, Dieu accorde qu’il puisse tomber, et Dieu le relèvera
s’il le désire.

Extrait de "Je crois aux visions" de Kenneth E. Haggin
Pour être en mesure de commettre ce "péché qui conduit à la mort", il faut avoir fait les cinq expériences suivantes :
1. Avoir été éclairé au sujet de son état de perdition (autrement dit avoir la conviction de péché) et de l'unique chemin de Salut : Jésus-Christ.
2. Avoir goûté au don céleste, c'est-à-dire à Jésus.
3. Avoir eu part au Saint-Esprit, c'est-à-dire avoir été rempli du Saint-Esprit.
4. Avoir suffisamment dépassé le stade de l'enfance spirituelle pour avoir goûté la nourriture solide de la Parole de Dieu.
5. Enfin, avoir expérimenté dans sa vie "les puissances du monde à venir", en d'autres termes, avoir exercé les dons du Saint-Esprit.
Et ma Parole dit que, dans ce cas, il est impossible aux personnes qui retombent de trouver une seconde fois le renouveau de la conversion, alors que, pour leur compte, elles remettent sur la Croix
le Fils de Dieu et l'exposent aux injures. » (Hébreux 6 : 4-6).
Je posai alors la question : « Mais de quel péché s'agit-il, Seigneur ? »
Jésus me cita le passage suivant : « Car si nous péchons délibérément après avoir reçu la pleine connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais seulement une attente
terrible du jugement, et l'ardeur d'un feu qui doit dévorer les rebelles. Quelqu'un viole-t-il la loi de Moïse ? Sans pitié, sur la déposition de deux ou trois témoins, c'est pour lui la mort.
Quelle peine plus sévère encore ne méritera-t-il pas, vous le pensez, celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura profané le Sang de l'Alliance dans lequel il a été sanctifié, et qui
aura outragé l'Esprit de la grâce ? » (Hébreux 10 : 26-29).
« Le péché dont il est question ici est donc celui du chrétien qui me tourne le dos, dit Jésus. Et note bien ceci : "…Quelqu'un viole-t-il la Loi de Moïse, pour lui c'est la mort… sans pitié…
Quelle peine plus sévère encore méritera celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu ?"

Amitiés fraternelles en Jésus notre Maître.


Présentation

  • : Le blog de Salvatore Comisi
  • Le blog de Salvatore Comisi
  • : Poésies, études de la Bible et articles sur tout ce qui concerne à la chrétienté du premier siècle à nos jours
  • Contact

Recherche

Liens