Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 16:15

Où est le disciple?

 

Le mot ‘disciple’ apparaît 268 fois dans le NT, i.e. 238 fois dans les évangiles et 30 fois dans le livre des Actes, donc pour un total de 268.

Aujourd’hui, nous allons considérer cette notion d’être un disciple du Christ, nous allons consulter les écrits de l’apôtre Paul.

 

Nous observons un phénomène assez curieux : le terme ‘disciple’ disparaît complètement après le livre des Actes. Et pourtant, de façon intuitive, nous savons tous que le concept d’être un disciple de Jésus ne s’est pas dissipé par la suite.

 

Même si le mot ‘disciple’ n’apparaît plus dans le reste du NT, il n’en demeure pas moins que l’idée d’être un disciple constitue toujours un thème de premier plan dans les épîtres, et surtout dans les lettres de Paul. On n’a qu’à lire, par exemple, 1Corinthiens 11.1 où Paul dit, Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

 

La Bible du Semeur offre la traduction suivante : Suivez donc mon exemple, comme moi, de mon côté, je suis celui du Christ. Suivez-moi de la même manière que je suis l’exemple de Jésus. Malgré l’absence du mot ‘disciple’ dans ce verset, le concept est définitivement présent dans cette exhortation à imiter Paul et Jésus.

 

Le disciple remplacé par le saint

 

Si la notion d’être un disciple du Christ est omniprésente dans le NT et que le mot ‘disciple’ n’est plus employé après le livre des Actes, comment la Bible désigne-t-elle par la suite la personne qui vit une foi authentique? En étudiant sérieusement cette question, vous allez découvrir des équivalents comme les mots, ‘croyants’, ‘frères et sœurs’, ‘serviteurs’, ‘église’. Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un mot qui occupe une place très spéciale dans le langage de Paul, un mot qui pour Paul constitue un synonyme du mot ‘disciple’.

 

Il s’agit du mot ‘saint’. Si on veut utiliser la terminologie du NT, on peut dire que le chrétien authentique est un saint. Dans la plupart de ses lettres, Paul salut ses lecteurs, les vrais croyants, en les appelant les saints. Regardons quelques exemples. En Romains 1.7, il écrit, à tous ceux qui, à Rome, sont bien-aimés de Dieu, appelés à être saints.

 

À nouveau, en 1Corinthiens 1.2, il s’adresse à l’église de Corinthe en disant, à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Christ Jésus, appelés à être saints.

Puis en Éphésiens 1.1, Paul introduit sa lettre en écrivant, Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, aux saints qui sont à Éphèse et aux fidèles en Jésus-Christ.

 

Ce ne sont là que quelques exemples. Lorsque Paul fait mention des disciples de Jésus, il utilise le terme ‘les saints’. Il désigne les vrais disciples du Christ par le mot ‘saints’. Les chrétiens forment un peuple saint, un peuple consacré à l’Éternel. En Marc 1.24, Jésus est appelé le Saint de Dieu. Les disciples de Jésus sont appelés à leur tour par Paul comme étant les ‘saints en Christ Jésus.’

 

Ce mot ‘saint’ ou hagios en grec, Paul l’utilise à 76 reprises dans ses épîtres. C’est un terme que Paul aime particulièrement. Dans le vocabulaire du NT, il existe trois autres mots qui se rapportent à la sainteté, trois mots qui sont presque exclusivement utilisés par Paul.

 

Il n’y a aucun doute que la sainteté constitue une notion prédominante dans la pensée de Paul. Je dirais même que c’était une préoccupation dont l’influence se faisait sentir dans tous ses écrits. Paul veut nous indiquer que le vrai croyant est un saint, vivant une vie sainte. L’un ne va pas sans l’autre. On ne peut pas être un chrétien sans mener une vie sainte.

 

Mais pourquoi cela avait-il tant d’importance pour Paul? Pourquoi insiste-t-il tant sur la sainteté du chrétien? C’est ce que nous voulons explorer dans cette leçon.

 

Définir la sainteté

 

La sainteté est une notion plutôt difficile à définir de manière simple en raison de ses multiples aspects. Si vous consultez un dictionnaire théologique, vous allez vous apercevoir que la plupart des ouvrages offrent des pages et des pages d’explication. Et si vous avez la patience de regarder attentivement toutes ces pages, il n’est pas certain qu’à la fin de votre lecture vous allez comprendre davantage.

 

Il me semble que pour Paul, la sainteté est une notion surtout pratique, un aspect que nos livres théologiques ont tendance à négliger. Bien sûr, en tant que pharisien, Paul avait certainement lu de nombreux livres sur la sainteté. Mais je dirais que sa principale source d’inspiration, lorsqu’il parle de la sainteté, provient d’abord et avant tout de sa propre expérience de la sainteté.

 

Quelle est cette expérience? Et bien, vous connaissez tous l’histoire de Paul concernant sa conversion du judaïsme au christianisme. Il a fait la rencontre du Christ alors qu’il était en chemin vers Damas. Cette expérience spirituelle a littéralement bouleversé le cours de sa vie. Toute personne qui rencontre Dieu et qui le reçoit dans son cœur ne peut pas faire autrement que de reconnaître sa sainteté et d’y adhérer.

 

La rencontre de Paul avec Jésus sur le chemin de Damas laissa une empreinte permanente sur son âme quant à la signification de la sainteté de Dieu pour le chrétien. Au cours de ce rendez-vous divin, il a été aveuglé par la gloire rayonnante de la sainteté de Dieu. Tout son être en frémisse.

 

Il venait de rencontrer Dieu en personne. La glorieuse sainteté de Dieu a tellement marqué Paul que cela deviendra un sujet de prime importance dans sa vie et dans ses écrits. D’ailleurs toute personne qui ferait la même expérience spirituelle réagirait de la même manière que Paul.

 

Alors voici mon premier point. Pourquoi la sainteté figure-t-elle au premier rang dans la pensée de Paul? Parce que Paul a compris profondément la signification de la sainteté lors de sa rencontre extraordinaire avec Dieu. Et lorsque vous parcourez les Écritures, vous allez vous apercevoir que tous ceux ayant fait une rencontre personnelle avec Dieu ont été touchés par sa sainteté.

 

POUR EN SAVOIR PLUS LISEZ TOUS LES 4 ARTICLES

 

Les deux facettes de la sainteté

 

( 1 ) Dieu est saint : de l’Ancien Testament au Nouveau Testament.

 

  ( 2 ) Vous serez saints car Je suis saint

 

 

 

 SOURSE:   http://www.entretienschretiens.com/

Partager cet article

Repost 0
Salvatore Comisi - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Salvatore Comisi
  • Le blog de Salvatore Comisi
  • : Poésies, études de la Bible et articles sur tout ce qui concerne à la chrétienté du premier siècle à nos jours
  • Contact

Recherche

Liens