Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 16:42
Que ferait Jésus s’il était à ma place ?

 

 

« C’est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes ». 2 Corinthiens 2 :3.

Oh! Combien nous avons besoin de Jésus-Christ à chaque instant ! ... Que chacun se tienne à sa place, travaillant avec zèle, décision et puissance à l’avancement de la cause de Dieu, brandissant bien haut l’étendard où sont inscrits ces mots : “Les commandements de Dieu et la foi de Jésus.” ... Nous pouvons enseigner la Bible avec zèle, mais si nous ne faisons pas honneur à la vérité par des efforts proportionnés à sa grandeur, nous présenterons une image du Christ ne rendant pas honneur au Rédempteur qui a renoncé à lui-même et s’est sacrifié. Nous avons besoin du Christ à chaque instant. Nous devons regarder vers le ciel et étudier son caractère. Que ferait le Christ s’il était à ma place ?

Cette question doit indiquer la mesure de notre devoir. Il est possible de prêcher la Parole et d’agir d’une façon radicalement contraire à ses enseignements, manifestant au foyer et dans les affaires une apparence de piété, mais reniant ce qui en fait la force.

 

En ce qui concerne le Christ, de vagues suppositions ne sont pas suffisantes. Nous avons besoin du Christ en nous. Nous devons absorber sa Parole. Il est le pain de vie. La Parole révélée est notre photographie du Christ. L’âme ne peut être débarrassée du monde que si elle est remplie du Christ. De même que la vie du corps est entretenue par la nourriture temporelle, de même, la vie de l’âme est entretenue par la nourriture spirituelle absorbée.

Celui qui veut avoir la vie et la vigueur spirituelle doit manger la chair et boire le sang du Fils de Dieu. Le Christ déclare : “Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.” “Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.” Jean 6 :35, 54-57.

Puissions-nous, en tant qu’ouvriers dans tous les aspects du service de Dieu, manger des feuilles de l’arbre de vie, qui servent à la guérison des nations.

 

Publié dans Enseignements de la Bible

 

Partager cet article

Repost 0
Salvatore Comisi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Salvatore Comisi
  • Le blog de Salvatore Comisi
  • : Poésies, études de la Bible et articles sur tout ce qui concerne à la chrétienté du premier siècle à nos jours
  • Contact

Recherche

Liens