Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 16:49
Tobie, un Livre Apocryphe

 

Généralité

Le livre apocryphe de Tobie, comme ceux de Ruth, Esther et Judith, a été classé parmi les livres historiques de l’Ancien Testament, mais cela n’a rien à voir avec l’histoire telle que nous l’entendons aujourd’hui, c’est à dire, comme l’historiographie.

C’est en fait une sorte de conte populaire d’une «l’histoire à fin heureuse» dont le but est d’améliorer la bonne conduite et le respect des autres et de la loi. Et ce n’est pas par hasard que Tobias est dérivé d’une racine hébraïque qui signifie «bonté» dans les textes hébreux, comme nous l’avons vu dans le cas de Ruth, les noms ont toujours une signification très particulière liée à la teneur du récit.

On pense qu’il a été écrit à l’époque des Maccabées, une ère de persécution pour le peuple juif, dans la quel était essentiel proposer les figures exemplaires de foi inébranlable et de gratitude envers le Seigneur. Évoque cependant un contexte historique beaucoup plus ancienne, celle de l’empire assyrien désormais tombée depuis longtemps, mais cette époque est rappelée seulement de façon confuse par l’auteur du livre, qui, comme c’est le cas avec le livre de Daniel, a bien d’autres préoccupations théologiques et didactique plutôt que de racontent une histoire vraie.

Le Livre de Tobie a survécu uniquement dans la version grecque, et n’est donc pas considéré comme inspiré ni par les Juifs ni par les protestants, mais est inclus dans le canon catholique. Contenu: Un Juif exemplaire, mais malchanceux. Le principal objectif de l’auteur est de renforcer la fidélité à la loi d’un Juif dans la diaspora, et donc contraint à vivre parmi les peuples païens qui se moquent et l’insultent. Ce but est poursuivi avec un style qui peut légitimement être appelé « romanesque », car elle est faite de rebondissements ingénieux et d’irruption du surnaturel dans la vie quotidienne, qui laisse le lecteur en haleine jusqu’à la fin heureuse. Le protagoniste du livre, lui-même, commence à la première personne :

«Moi, Tobi, je passait les jours de ma vie dans les voies de la vérité et de la justice. À mes frères et mes compatriotes, qui avaient été amenés en captivité avec moi à Ninive, dans le pays d’Assyrie, je faisais beaucoup d’aumônes. » Le livre peut être divisé en plusieurs sections. Dans la première partie (chapitres 1-3), nous avons l’introduction générale et l’avant fait de l’histoire, dans laquelle Tobias senior parle à la première personne de 1:3 à 3:6. Tobias est un pieux Israélite déportés à Ninive de sa patrie dans la Haute Galilée, qui grâce à sa piété religieuse, même dans les temps de persécution, a fait une carrière et a mis de côté un important pécule sous la forme de dépôt auprès d’un parent, Gabaèl, vivant dans Rage, une ville des Mèdes. Mais la faveur de Dieu semble se détourner de l’Israélite pieux: juste pendant qu’il allait enterrer le cadavre d’un homme assassiné dans la rue ou il avait été abandonné (considéré comme une faute grave par les peuples du Moyen-Orient), il devient aveugle, parce que les excréments chauds de certains moineaux lui sont tombé sur les yeux (chapitre 2).

L’aveuglement durera pendant quatre ans, et son épouse Anna doit maintenir la famille avec du travail à la tâche. Un jour, cependant, en a eu assez et il laisse échapper : « Où sont tes aumônes ? Où sont tes bonnes œuvres? Voila, on le voit bien par la façon dont tu es réduit ! » Tobias en souffre beaucoup, et implore le Seigneur à le faire mourir, parce qu’une telle épreuve, lui semble excessive pour quelqu’un comme lui, qui a toujours observé la loi avec le plus grand soin. Dans le même temps se développe la triste histoire de Sarah, jeune fille de Raguel, un parent de Tobit qui vit dans Ecbatane, la capitale de la Mède (chapitre 3). Elle a déjà eu sept maris, mais tous ont été tués par le démon Asmodée au cours de la nuit de noces, et même les serves se moquait d’elle et la outrageais (à ne pas la respecter). Alors, elle aussi, désespéré, élevé sa prière au Très-Haut.

Les deux prières arrivent en même temps dans les oreilles de l’Éternel, qui décide de les écouter tous les deux à la fois en envoyant à leur secours l’Archange Raphaël, le guérisseur. Et à partir de là, l’histoire rentre dans le vif et prend vie. Arrive Azaria / Raffael La partie centrale du texte (chapitres 4-10) est consacrée à l’histoire de Tobie Junior (souvent dans des versions est appelé le fils Tobias et son père Tobit, mais en substance, les deux noms sont les mêmes). Celui-ci est envoyé par son père chez Gabaèl (qui est un de la famille faisant fonction de banquier) pour retirer son argent déposé avant, de façon qu’il puisse en disposer avant que son père meurt et Gabaèl reste le maître de tout.

Le chapitre 4 contient beaucoup de conseils de nature de sagesse que le père donne à son fils. C’est un genre littéraire très répandue dans le Croissant fertile, voire le connue «Enseignement de Ptahhotep », contenant les conseilles d’un responsable égyptien de la cinquième dynastie à son fils pour faire une carrière, qui remonte au troisième millénaire avant JC ! Ces écrits rapprochent le texte de Tobie plus aux livres de sagesse que aux historiques.

En tout cas, dé que Tobias junior se met en marche (chapitre 5) lui s’approche un mystérieux voyageur qui se dit connaître le pays, la Mède, et est prêt à l’accompagner. Ceux-ci se présente avec le nom de Azaria, fils d’Ananias: deux noms importants, très significatifs, car ils correspondent respectivement à «Yahvé aide» et «Yahvé est bénévole, miséricordieux». Le jeune l’homme ne s’imagine pas quel être céleste est caché sous le couvert du voyageur, même si ceci a immédiatement montré une sagesse surhumaine, en conseillant (chapitre 6) à son protégé de conserver le fiel, le cœur et le foie d’un poisson qu’il a pêché dans le grand fleuve Tigre, pour ses propriété thérapeutique détenues. C’est toujours le même Azaria à informer Tobias junior de la triste histoire de Sara, dès qu’ils arrivent à Ecbatane.

De qu’il voit la malheureuse fille (chapitre 7), le jeune Tobias tombe amoureux d’elle et demande qui soit célébré le mariage, étant parent. Raguel, le père de Sarah, donne son accord, mais en tout cas, il fait creuser une fosse pour enterrer le corps de celui qui sera la prochaine victime, dans le secret, dans le cas qu’Asmodée le démon qui est: «celui qui tue» décidera de revenir à l’action, afin que le énième échec de mariage de sa fille reste secret. Au cours de la nuit de noces Tobias et Sarah disent un cantique célèbre (chapitre 8), qui est souvent lu lors des mariages catholiques. Asmodée se cache prêt à tuer, mais Azaria / Raffaele est prêt avec un exorcisme: il brûle le cœur et le foie du poisson, probablement il s’agit d’un ancien rituel juif pour conjurer le mal, et Asmodée s’enfuit pour toujours.

Tobia junior passe indemne la nuit, dans la jubilation de Sara et Raguel, et Azaria il va dans la cité de Rage pour retirer la somme déposée là par Tobia nombreuses années auparavant (chapitre 9). Enfin Tobias, Sara et Azaria sont de retour à Ninive (chapitre 10). Epilogue d’enseignement sagesse On arrive ainsi à la partie conclusive du livre (chapitres 11-14). Tobias senior est guéri de sa cécité dès que son fils lui applique dans les yeux le fiel du providentiel poisson (chapitre 11). A ce point, le père voudrais donner à Azaria sa récompense (chapitre 12), mais ceux-ci les prend à part, les entretient avec un autre discours de sagesse et enfin se révèle leur, et puis s’en retourne au ciel dans la crainte de nos protagonistes.

Le chapitre 13 contient un morceau de haute poésie, connu sous le Cantique de Tobie, un vrai psaume dans lequel ils se développent différents thèmes : L’exil des Juifs n’est pas un abandon par Dieu, mais la punition visant à la rédemption, tout comme la cécité de Tobie senior (13:1-6); La diaspora d’Israël parmi les nations peut être l’occasion de rendre un témoignage missionnaire du Dieu unique ( 13:7-8 ) ; La partie finale (13:9-18) est un grand hymne à Sion, qui témoigne de l’ardent désir des Juifs de la diaspora vers la ville sainte, à travers des images de bonheur, gloire et beauté représentée, comme dans l’ Apocalypse de Jean, avec une profusion de pierres précieuses. Enfin, le chapitre 14 contient d’autres discours de la sagesse de la vieille Tobias tourna vers son fils avant sa mort et l’épilogue, qui sent la vengeance envers les méchants Ninive (14:15) : «Avant de mourir [Tobia junior] entendu parler des ruines de Ninive et a vu les prisonniers qui étaient déportés pour travailler dans les médias Achiacar roi des Mèdes.

Puis béni Dieu pour ce qu’il a fait pour le peuple de Ninive et l’Assyrie. Avant de mourir, il pourrait alors profiter du sort de Ninive, et il bénit le Seigneur Dieu pour toujours et à jamais. » . Certains caractères ; L’Archange Raphaël Le nom de Raphaël signifie « Dieu guérit ». Dans le livre de Tobie est largement développé le thème de angélologie juive, tiré du livre de Daniel et aussi par de nombreux apocryphes. Ceci est un test de la composition de l’ouvrage très tard, parce que le angélologie et démonologie développés principalement sous l’influence des hellénistique. Dans le livre de l’Exode, en fait, il est dit (3:2) : » L’ange du Seigneur lui apparut [ Moïse ] dans une flamme de feu dans un buisson . Il regarda, et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait. » Peu de temps après cependant ( 3:4-6 ) l’autre personne est complètement différente : «Le Seigneur vit qu’il se détournait pour voir; et Dieu l’appela du milieu du buisson, et dit: » Moïse, Moïse ! » Il répondit: » Me voici ! » Il a dit: » N’approche pas ! Enlève tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte ! » Et il a dit : «Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob … «.

Et l’ange est encore impossible de distinguer le Seigneur, qui n’apparaît que comme la manifestation dans le monde des hommes. En outre, même dans la Genèse 18: 1-5 Le Seigneur apparaît à Abraham au chêne de Mambré , sous la forme de trois hommes, mais en 18, 22, deux d’entre eux la tête à Sodome tandis que le troisième reste avec Abraham. Pour ce dernier, il parle comme pour le Seigneur, alors que dans 19:1 les deux autres sont définis comme « les deux anges . Une fois de plus indiscernabilité parfaite entre Dieu et ses anges, et nous sommes déjà à l’époque de la déportation à Babylone. Au moment où le livre de Tobie , la situation a radicalement changé. En Tobit 12:15 Raffaele, qui a toujours comporté comme une entité personnelle, avec sa propre volonté et non pas comme un alter ego de YHWH dit de lui : «Je suis Raphaël, l’un des sept anges qui sont toujours prêts à entrer dans la présence de la majesté du Seigneur « Le nombre sept est symbolique, signe de plénitude absolue, mais il peut aussi se référer au fait que la cour de Perse a été organisé de manière à ajouter aux souverains sept hauts fonctionnaires : Probablement l’auteur a été inspiré par cette image de cette mémoire à façonner tribunal céleste. De la Bible, nous avons les noms de Gabriel (Luc ), Michael (Livre de Daniel , l’Apocalypse ) , Raphaël ( livre de Tobie ) , les apocryphes ( livres d’Enoch , le livre d’Esdras IV) aussi donner des noms aux quatre autres : Raguel , Remeiele , Saraquiele et Uriel .

Quant au mot « ange », il vient du grec «messager ». Les anges sont des démons s’opposent, vu du judaïsme et le christianisme comme des anges déchus, les ennemis de Dieu et des hommes, le mot grec » daimones » ont indiqué les « gènes » êtres intermédiaires entre les dieux et les hommes. Seulement en démon hellénistique devient synonyme de mauvais esprit ; déjà ce mot n’avait pas de connotation négative. Asmodée: En Tobit 3:8 montre l’un des rares démons appelés la Bible avec son nom : Asmodée . Son nom est dérivé du persan » Aeshma Deva », qui signifie « celui qui tue », la « meurtrière », sans doute en rapport avec le fait qu’il avait tué les sept maris de Sara pauvres, mais aussi à la différence de Raphaël, qui, comme nous l’avons dit, cela signifie « Dieu guérit ». Certes, Asmodée était un personnage préexistant à la livre de Tobie et bien connu des légendes juives.

Comparez par exemple nell’apocrifo » Testament de Salomon » qui, incidemment, est présenté comme un ennemi de l’union conjugale : « Mon travail consiste à conspirer contre les jeunes mariés , pour les empêcher de contracter mariage . Je détruis la beauté des vierges et muet leurs cœurs, et le port des hommes à la folie et l’avidité malhonnête « . Le livre de Tobie n’est donc pas percer une porte qui est déjà ouverte. La description de l’expulsion d’Asmodée par Raphael dans Tobit 6:17-18 est liée à son ancienne exorcisme : Dans l’Orient ancien peuple étaient convaincus que la fumée nauséabonde indigeste pour les esprits et les démons , et donc ferait fuir. Notez, cependant, que ce rituel un peu naïf et presque chamanique seul serait insuffisant pour sauver Tobia junior, si le même Raffaele n’est pas intervenue pour la chaîne du diable» Haute-Egypte « un signe clair de l’intervention de Dieu qui sauve son protégée. Pourquoi en Haute-Égypte ? Dans les temps anciens , on croyait que les démons vivaient dans des régions éloignées et désertes , en fait, dès que Jésus alla dans le désert de Juda pour prier, il est attaqué par les tentations diaboliques (Matthieu 4:1), et dans Matthieu 24:43 est réitéré : » Lorsque l’esprit impur est sorti d’ un homme, il va par des lieux arides , cherchant du repos , et il n’en trouve point .

« L’Egypte était considérée comme l’extrémité sud du monde connu, ainsi que les médias étaient extrémité nord -est : comme dire que les chaînes Raffaele du diable aux antipodes de l’endroit où vous pouvez trouver Tobias et Sarah, pour le rendre inoffensif en permanence. Notez que, dans les histoires de Sherlock Holmes, l’un des ennemis les plus acharnés de la légendaire détective est appelé Asmodée propre Moriarty . Ahikar, nommé plusieurs fois dans le livre de Tobie ( 1:21-22 ; 2,10; 11, 19 ; 14:10) , est en fait un personnage de roman populaire et ancienne Europe de l’Est , » The Wisdom of Ahikar . » Ce texte extra- biblique indique que le protagoniste, qui est devenu ministre d’un grand souverain, adopter Nadab, un jeune parent qui donne des conseils judicieux d’un grand nombre sapientiale de la nature. Mais ces calomnies son bienfaiteur au roi. Cependant, peu de temps avant Ahikar être mis à mort, la vérité éclate et le calomniateur est condamné à sa place.

Dans cette histoire, il ya une référence explicite à Tobit 14:10 . La présence de Ahikar dans le livre de Tobie apparaît ainsi comme un véritable « cross over » entre les différentes sagas littéraires, un peu comme dans un roman historique qui a été fait comparaître à Renzo Tramaglino de certains points Manzoni. C’est précisément dans la » Sagesse de Ahikar » qui est cité le proverbe: «Il est bon de garder caché le secret du roi », à son tour, reporté dans Tobie 12:7 par la bouche de Raphaël. Probablement il fait référence au fait que pendant la Diaspora, de nombreux juifs sont devenus conseillers de souverains orientaux ( un pour tous : Mardochée dans le livre d’Esther), et le secret était l’une des principales qualités requises d’ un conseiller. L’oracle de Nahum: L’une des preuves du fait que le Livre de Tobie est beaucoup plus récente que la plupart des autres livres de la Bible est représenté par l’inclusion, dans 14:4, » déclare le prophète Nahum , » une référence évidente aux chapitres 1-3 de l’ livre du prophète du même nom , où il a prophétisé la destruction de Ninive .

Avec le style typique du genre apocalyptique, qui contient des «révélations» sur l’avenir (c’est le sens du mot Apokalypsis ) , comme il arrive , par exemple. dans le livre de Daniel, le Livre de Tobie ressemble venturi des événements qui ont déjà eu lieu, dans ce cas, la chute de Ninive en 612 avant J.-C. Le prophète Nahum écrit plutôt en vigueur dans le VIIe siècle avant J.-C. lorsque Ninive était encore debout et l’Assyrie une grande puissance. Sa description de la ruine de la capitale le plus fier du monde, cependant, l’efficacité d’un reporter de guerre : » La reine est menée en exil, ses servantes gémissent comme des colombes, se frappant la poitrine. Ninive est comme un bassin d’eau à partir de laquelle échapper aux eaux agitées. « Stop! Stop! » Mais pas une seule fois. Plunder l’ argent, l’or pillé, il ya des trésors infinis, des amas d’objets précieux. Dévastation, la dépossession, la désolation; cœurs découragés, les genoux faibles , dans tous les cœurs est le spasme , la pâleur de tous les visages … »( Nahum 2:8-11 ) .

Historicité; Le roi d’Assyrie Le contexte historique du livre de Tobie, comme le révèle déjà les premières mesures du premier chapitre , est celle de la diaspora juive . L’histoire de Tobie, Tobie père et le fils doit être placé entre la huitième et septième siècle avant JC , étant donné que: «À l’époque de Salmanasar , roi d’Assyrie , il fut fait prisonnier par Thisbé, qui est au sud de Kédesch – Nephtali, en Haute Galilée au-dessus Aser vers l’ouest , au nord de Sefet … » Thisbé est une ville de Galilée du nord, à ne pas confondre avec Thisbé de la Transjordanie , la ville natale du prophète Elie (en fait dit » le Thischbite « ), pas par hasard la tribu de Nephtali (voir le livre de Josué ) a été alloué seulement dans la Galilée du Nord.

Le Salmanazar mentionné ici devrait être le cinquième de son nom, qui régna de 727 à 722 avant JC et, après avoir assiégé Tyr, tourné contre Osée, roi d’Israël (voir le Second Livre des Rois), et son successeur Sargon II ( 722-705 avant JC) aurait conquis la Samarie, mettant fin au royaume du nord d’Israël . Comme vous pouvez le voir, Salmanazar V n’a pas pu terminer la conquête des tribus du nord, et pourtant dans le même Tobie 1:13 dit première personne âgée à être devenu l’administrateur du roi, comme s’il avait régné pendant une longue période après la conquête. Peu de temps après Salmanazar monte sur le trône Sennachérib ( 705-681 avant JC), le roi qui avait attaqué Jérusalem , mais il a dû se retirer parce que la peste faisait rage dans ses rangs ( 2 Rois 19). Peut-être se souvenir de cette attaque a échoué, l’auteur anonyme de ce livre parle d’une dure répression déclenchée par l’empereur contre les Juifs. Bientôt, cependant, Sennachérib a été assassiné dans le temple de Nisroc ses deux fils et Scharetser Adram – Mélec, et a été remplacé par son troisième fils Assarhaddon (681-669 avant JC). Nous sommes plus de quarante ans à partir du siège de Thisbé de Galilée, et Tobia principal était déjà marié à Anna et juniors Tobias avait déjà eu avant l’expulsion, et pourtant le récit des événements n’a même pas encore commencé.

L'Anachronique cadre Ce n’est pas fini. En Tobie 4:1 cité rage dans les médias , une ville de l’Iran d’aujourd’hui, qui à l’époque de l’apogée assyrienne n’était pas une grande puissance qui pourrait être situé dans les banques et les prêteurs . En Tobie 5:6 à la place nous parlons Ecbatana, la grande capitale de médias, ce qui correspond à Hamadan. L’empire des Mèdes, cependant, a été fondée par Deioces ( 700-647 avant JC) et a conduit à l’apogée de Cyaxare ( 633-584 avant JC), longtemps après les événements racontés dans le livre de Tobie . Au lieu de cela les Juifs ( dans ce cas, en la personne de Gabaèl ) sont déjà affectés pendant un certain temps dans les grandes villes de l’Assyrie et des médes, qui nous aide à comprendre immédiatement comment l’auteur est loin qui raconte les faits et ne décrivent pas l’ situation historique et géographique à l’époque des Assyriens , mais en son temps, peut-être lorsque l’Empire perse est déjà tombé , remplacé par les royaumes hellénistiques, et les Juifs ont fait fortune dans pratiquement toutes les villes du Moyen-Orient.

Sinon, comment pourrait – Gabaèl, Tobie, être sur en médias avant même qu’il a fait une carrière s’il appartient à la première vague de déportations juives à l’est ? Il ya un soupçon, mais dans le livre de Tobie dans les ruines de Ninive , que nous connaissons a eu lieu en 612 avant J.-C. par les Babyloniens et les Medo Nabupolassar Cyaxares , mais celui-ci est appelé Achiacar (peut-être une corruption populaire en raison de la longue période de transmission orale). En outre, la déportation des Juifs de vivre jusqu’au moment de la destruction de Ninive, le symbole de la ville des ennemis d’Israël, Tobia junior devrait atteindre vraiment les années 117 que le livre attributs hyperbolique ( 14,14) . Peut-être dans son déménagement à quitter Ninive et Ecbatana il est un rappel de l’empire des Mèdes et des Perses, qui est venu à l’Assyrien, après la ruine de la fière capitale. Dans les montagnes ou dans les plaines ?

En outre, l’imprécision du récit historique qui s’étend à des données géographiques. En fait, Rage et Ecbatana les uns des autres d’au moins 300 km, une distance à peine praticable » en deux jours de marche » (Tobie 5,6). Comme si cela ne suffisait pas, le texte de la Vulgate dit: « Rage est Ecbatana est dans les montagnes et les plaines » Il ya une incohérence évidente, car les deux villes sont situées à des altitudes élevées : Rage à 1132 mètres et Ecbatane en 2010. En fait, de nombreuses versions modernes corrige le tir traduire : «Les deux villes sont situées dans les montagnes. « Enfin, Tobie 11:1 est nommé la ville de » Caserin, en face de Ninive »: un endroit complètement inconnu, peut-être confondu avec Charran, aujourd’hui Urfa en Turquie, la ville de la haute Mésopotamie où Abraham a commencé sa voyage au pays de Canaan , Charrae appelé par les Romains et ils tristement célèbre parce qu’il est mort Crassus fut vaincu par les Parties. Mais Charran est de 400 Km de Ninive, et certainement pas en face de lui.

Conclusion: comme incertaine et approximative est le cadre historique du livre de Tobie, comme les indications géographiques, qui semblent apparemment de décrire avec précision les étapes d’un voyage long et dangereux, en réalité, sont présentés à la lumière de la connaissance de gens simples, les souvenirs des événements lointains l’histoire d’Israël. Il semble que l’auteur veut se limiter à éveiller la curiosité des lecteurs à saveur exotique lointaine, l’exactitude historique ou géographique sans scrupules.

Signification Qu’est-ce qu’on peux dire, en conclusion, sur un livre comme celui de Tobit ? Les mots semblent plus appropriés pour décrire ceux utilisés par Martin Luther : » S’il s’agit de l’histoire, c’est l’histoire sacrée, que ce soit un poème, un poème est vraiment agréable, saine et rentable, l’œuvre d’un poète de génie, comédie fine et gracieuse « A noter que le Livre de Tobie améliore le début des travaux qui lui ont valu le droit de salut que pour les hauts Tobie enterrant les morts, une thèse en contraste frappant avec les idées du père de la Réforme. Si , par conséquent, il exaltait , nous ne pouvons qu’être d’accord avec nous. Le livre de Tobie est certainement la célébration de la fidélité à la loi, même au milieu des difficultés et des persécutions: le droit obéit aux préceptes sont avantagés par Dieu selon la célèbre « théorie de la rétribution. » Mais le livre de Tobie va au-delà montrant – à travers l’histoire de Tobie dès maintenant aveugle – que Dieu peut aussi tester l’innocent, mais ne sera jamais abandonner, toujours regarder sur eux et ri mérite en temps voulu. Et cela semble message d’espoir et de réconfort pour nous, les croyants de l’ère spatiale.

Partager cet article

Repost 0
Salvatore Comisi - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Salvatore Comisi
  • Le blog de Salvatore Comisi
  • : Poésies, études de la Bible et articles sur tout ce qui concerne à la chrétienté du premier siècle à nos jours
  • Contact

Recherche

Liens