Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 10:03
L a H a i n e

 

LA  HAINE, suite de: «La Jalousie»

 

Il arriva que: Et lÉternel dit a Caïn bossu:

Pourquoi mon fils est-tu si irrité, agis bien!

Et pourquoi encor ton visage est-il abattu?

Relève en haut ta tête, ne pense plus à rien,

car comme cela, le péché se couche à ta porte

sache que ses désirs portent à mauvaise sorte

 

Cependant Caïn adressa la parole à son frère

lequel explique le sens du sacrifice expiatoire,

la confession du péché qui est un ordre sévère.

Il faut que toi aussi te plie à ce bon repaire

cher Caïn, je ne suis pas contre toi, me taire,

cela je ne le puis pas, alors ne soit pas sectaire.

 

Leffusion du sang expiatoire, à lAutel est à la fois

confession du péché et l’expression de ma foi

en l’entervention du Substitut, sais-tu pourquoi? Sans effusion de sang, pas de pardon pour moi.

Sache que la tienne est une fausse religion,

qui te porte vers Satan, la ou il a ses legions

 

Ta religion est celle de l’homme qui

veut s’approcher de Dieu par ses moyens,

cela ne peut pas se faire, car il est requis

de savoir l’attendre en silence puisque rien

ne peut l’obliger de nous venir en aide,

seul à une soumission complète Il cède.

 

Je reconnaît Dieu, dit Caïn, source de tout bien

, mais tes racontars et tes vues spirituelles

je ne les comprend pas, de ça je n’accepte rien.

Et ce que la mort d’animaux en rituelle

peuvent faire ce qui tu dit, pour moi,

je ne suis pas pécheur, cela est seul pour toi.

 

Homme orgueilleux tu est supposé de suffisance,

tu te vante et veut enseigner avec arrogance,

moi ton frère qui suis plus en toute la connaissance, tu te vante de connaître Dieu, sa pensée et essence, tu radote et veut me convertir de mon insouciance, tu veut m’accabler, tu n’as pas de maintenance

 

Et puis, cela ça suffit, tu va te taire maintenant,

si tu n’arrête pas de dire ces stupides chose

il va t’arriver un malheur, ici séance tenante,

je ne supporte plus tes suffisances laborieuses,

va-te coucher avec tes chèvres , en ta bergerie, réfléchit bien à mon offre, cela en va de ta vie.

 

Mon cher, tu es mon aîné Caïn frère aimable,

moi je t’aime beaucoup, mais j’insiste encore, l’agneau, n’est rien de pour soi, il est périssable, mais par le sang versé Dieu lui donnera aurore, comme à véritable obéissance a l’ordre de Dieu, tu vivra longtemps, jusqu’à ce que tu serais vieux

 

Assez! Je te l’ai déjà dit, veut - tu être martyre?

Abel, vient a mon Autel et faisons une offerte

à ce Dieu qui nous a crée tous, pour le servir

mais ne tue pas ces agneaux, leur sang certes

ne peut pas intéresser nôtre bonne Divinité

Lui qui a crée tout ce qui existe, Il fait sa volonté.

 

Car il est impossible que le sang, que tous offense

, des taureaux et des boucs, ôte les péchées,

les torts “Tu n’a voulu ni sacrifice ni offrande

Mais Tu m’as formé un corps”

Tout cela est écrit, ne l’oublie pas

c’est malheureux que tu aies du tracas.

 

Une offrande n’a pas besoin d’impliquer le coeur,

il faut la faire bien, en beaux et grand rituel,

c’est une reconnaissance du Dieu a l’extérieur,

c’est lui rendre hommage en véritable homme fidel. Tu m’énerve de ton entêtement, j’en ai assez,

tu va le voire, tu vas être celui qui passait.

 

Et puisque tu continue dans ta voie stupide

il ne me reste autre chose pour te faire taire,

je vais te tuer comme brebis, je serais rapide

ainsi je n’aurais plus ton drôle commentaire.

Ainsi mourut le premier fidèle sur terre

par la main de son frère qui l’interre.

 

Salvatore  Comisi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Salvatore Comisi
  • Le blog de Salvatore Comisi
  • : Poésies, études de la Bible et articles sur tout ce qui concerne à la chrétienté du premier siècle à nos jours
  • Contact

Recherche

Liens